Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bob le coureur
  • Bob le coureur
  • : Activités de Bob le coureur en rapport avec la course à pied : entraînements, course, bobos...
  • Contact

Résultats 2014

Date Course Dist Temps Classement
        M50 Overl TL
05.07 Lac de Joux   12.7 55'18 3/59 321/293  
22.06 Lutry  TL09 10.0 42'22 8/24 43/128 2/34
13.06 Romanel  TL08 10.4 45'21 5/30 34/137 1/34
07.06 Savigny  TL07 9.3 41'50 7/42 61/2481 1/32
01.06 Semi Fribourg 21.1 1h33'18 11/127 88/632  
23.05 Pully  TL06 10.3 46'02 7/42 61/245 1/30
03.05 Nozon  TL05 13.3 1h14'14 11/55 81/274 1/28
26.04 20 Km LS  DL 20.0 1h26'23 27/248 339/2869  
12.04 Cheseaux  TL04 10.3 42'10 14/145 94/723 2/28
05.04 Bambi  TL03 7.5 31'28 3/28 22/128 2/26
22.03 Chavannes  TL02 6.0 28'18 9/19 41/101 4/21
15.03 Kerzers   15.0 1h05'18 74/490 770/5531  
02.03 CS Cross ZH   6.0 25'39 5/7 45/58  
18.01 Cross LS  TL01 8.0 34'28 22/59 103/251 5/17


5 courses
Total :  744 km - 158h  (vélo   250 km)
Décembre   :      km (vélo     km)
Novembre   :      km (vélo     km)
Octobre    :      km (vélo     km)
Septembre  :      km (vélo     km)
Août       :      km (vélo     km)
Juillet    :      km (vélo     km)
Juin       :      km (vélo     km)
Mai        :      km (vélo     km)

Avril      :   96 km (vélo   0 km)
Mars       :  296 km (vélo  54 km)
Février    :  202 km (vélo  30 km)
Janvier    :  160 km (vélo 165 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Courses à venir

Courses à venir 2014

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
D = Défi sportif lausannois

Date Course Dist Parc Site Inscr Res13
26.04 20km Lausanne DL 20.0
10.0

03.05

Nozon TL5 13.3
22.05 Tour Sauvabelin 5.0
23.05 Pully TL6 10.0
24.05 Journée du véloDL 100.0
07.06 Savigny TL7 9.7
13.06 Romanel TL8 10.2

18.06

Goumoens GT4 10.0

21.06

Marche romande DL 30.0
22.06 Lutry TL9 10.0
04.07 Ecublens 10.0

05.07

Lac Joux GT6 12.0
24.0

06.07

Rochers Naye 7.0

27.07

Plans - Névé 7.0

01.08

Carrouge 7.0

10.08

Sierre-Zinal 31.0
06.09 Bussigny TL10 11.7
13.09 Semi Orbe GT8 11.6
20.09 Vulliens 10.6
24.09 Piste YverdonGT9 5.0
27.09 Renens TL11 9.7
04.10 24h de natation DL 2.0
05.10 Morat-Fribourg 17.17
12.10 Poznan 42.2
26.10 Marathon
Lausanne DL 
10.0
21.1
42.2
08.11 Forcethon
Talent TL12
12.0
29.11 Prilly TL13 9.8
14.12 Midnight Run
Lausanne DL
5.0
7.5

 

Résultats 2013

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TL
14.12 Midnight Run DL 7.2 30'41 21/130 90/552  
07.12 Escalade 7.2 30'01 230/2185 984/793  
01.12 Cross Monthey 8.3 42'09 10/23 21/38  
23.11 Prilly TL13 8.5 35'38 24/60 69/203 12/49
09.11 Talent TL12 12.1 55'37 21/60 52/199 12/49
27.10 Semi Lausanne DL 21.2 1h35'54 106/833 903/5264  
06.10 Morat-Fribourg 17.4 1h18'34 106/833 903/5264  
28.09 Taleines 10.0 47'40 18/33 32/57  
21.09 Renens TL11 9.7 42.20 15/49 40/156 19/49
18.09 5km Yverdon GT 5.0 20'26 7/11 19/33  
25.08 Triathlon LS relais 0.5
21.0
5.0
1h16'09   5/37  
06.07 Ecublens TL10 10.0 Aband     21/49
23.06 Lutry TL08 10.0 42'36 15/39 45/121 18/49
22.06 Marche romande DL 17.5 2h59'22      
14.06 Romanel TL07 10.2 Aband     22/48
01.06 Savigny TL06 9.3 41'37 14/49 44/169 12/48
24.05 Pully TL05 10.0 47'42 26/81 85/264 18/46
04.05 CO Benenté DL 8.3 1h39'45   16/30  
27.04 10km Lausanne DL 10.0 44'37 60/484 627/4137  
20.04 Crissier 9.4 43'54 50/244 155/750 19/43
13.04 Cheseaux TL04 10.3 44'35 50/244 155/750 19/43
07.04 Milan 42.6 3h16'50 117/687 519/ 3116  
25.03 Chavannes TL02 6.0 28'18 22/40 50/126 23/39
20.03 Kerzers 15.0 1h05'52 118/583 689/ 3250  
19.01 Cross LS TL01 8.0 -     21/27


24 courses
Total :  1'778 km - 158h  (vélo   1'562 km)
Décembre   :  141 km (vélo   0 km)
Novembre   :  152 km (vélo   0 km)
Octobre    :  215 km (vélo  48 km)
Septembre  :  206 km (vélo 157 km)
Août       :   73 km (vélo 229 km)
Juillet    :   12 km (vélo 660 km)
Juin       :  118 km (vélo 261 km)
Mai        :  103 km (vélo  44 km)

Avril      :  158 km (vélo   0 km)
Mars       :  270 km (vélo   0 km)
Février    :  167 km (vélo  64 km)
Janvier    :  160 km (vélo 100 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Anciens Résultats

Résultats 2012

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TL
15.12 Midnight Run DL 7.0 29'47 48/373 51/449  
24.11 Prilly TL13 8.5 34'00 15/54 36/168 11/52
17.11 One World Run 5.0 19'53 1/~4 1/~25  
10.11 Talent TL12 11.9 53'04 14/51 35/161 11/52
28.10 Semi Lausanne DL 21.1 1'29'55 49/834 218/2579   4/4
07.10 Morat-Fribourg 17.4 1h18'39 94/746 708/4602  
06.10 24h natation DL 2.0 50'00     3/4
22.09 Renens TL11 9.8 40'30 15/57 24/131 12/52
19.09 Yverdon 5k GT09 5.0 19'21 6/12 20/47 ?/??
09.09 Lutry TL10 10.0 41'30 9/43 24/131 12/52
26.08 Triathlon LS 21.8 43'18 4/38 18/138  
01.08 Carrouge 6.6 32'00   9/31  
14.07 Ecublens TL08 9.7 43'40 14/39 43/138 10/52
30.06 Lac de Joux GT06 12.9 57'59 4/42 13/156 ?/??
23.06 Marche romandeDL 30.0 3h06'37       2/4
08.06 Romanel TL07 10.4 44'07 13/47 33/145 8/52
02.06 Savigny TL06 9.7 42'01 13/54 35/157 6/51
31.05 Tour Sauvabelin 5.0 24'00 6/20 27/92  
25.05 Pully TL05 10.2 43'31 27/85 76/283 6/50
19.05 CO Sauvabel DL 8.5 1h23'16   19/51   1/4
28.04 10km Lausanne DL 10.0 43'23 27/45 277/3663  
21.04 Crissier 9.4 46'15 3/5 8/15  
14.04 Cheseaux TL04 10.4 45'30 58/196 187/651 8/49
31.03 Bambi TL03 7.6 34'57 25/44 66/145 8/47
24.03 Chavannes TL02 6.0 30'08 24/45 69/143 10/44
14.01 Cross LS TL01 8.0 33'07 31/59 113/238 9/33


26 courses
Total :  1754 km - 220h  (vélo   1204 km)
Décembre   :  100 km (vélo  67 km)
Novembre   :  166 km (vélo   0 km)
Octobre    :  192 km (vélo  42 km)
Septembre  :  167 km (vélo 108 km)
Août       :  121 km (vélo 505 km)
Juillet    :  172 km (vélo 103 km)
Juin       :  202 km (vélo  98 km)
Mai        :  218 km (vélo  40 km)
Avril      :  157 km (vélo   0 km)
Mars       :   60 km (vélo  82 km)
Février    :   54 km (vélo  97 km)
Janvier    :  144 km (vélo  63 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Résultats 2011

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl  TL 
17.12 Midnight  DL 7.5 34'38 134/397 153/587 5/5
10.12 One World Run 5.0 20'19 1/9 1/15  
26.11 Prilly TL13 10.0 42'28 22/58 60/176 12/60
12.11 Talent TL12 12.0 - -/51 -/151 12/60
06.11 Wasimolo GT08 11.2 59'17 34/78 81/222 12/15
30.10 Marathon  LS  DL 42.2 3h29'46 97/400 256/1057 5/5
15.10 Coupe Gd Jorat DL 14.2 3h07'   13/21 4/5
09.10 24h natation DL 4.0 1h46'     3/5
02.10 Morat-Fribourg 17.17 1h16'17 83/715 637/4659  
24.09 Renens TL11 9.7 41'34 11/46 35/156 10/60
21.09 5k Yverdon GT07 5.0 19'56 6/8 12/28 13/60
11.09 Lutry TL10 10.0 43'00 17/56 35/137 9/60
10.09 Côtes Orbe GT05 11.6 54'50 3/11 6/100 15/60
02.09 Sévelin 5.7 24'01 17/129 21/239  
14.08 Sierre - Zinal 31.2 5h17'54 262/300 800/908  
01.08 Carrouge 6.7 31'49   10/30  
24.07 Plan Névé 6.4 1h20'14 14/15 46/66  
16.07 Tour Alpages 17.0 1h40'11 64/127 206/428  
02.07 Ecublens TL08 10.0 44'24 20/43 53/143 2/56
25.06 Marche romande DL 39 3h45'     2/4
22.06 Goumoëns GT03 9.3 47'10 18/39 49/113 ??/??
17.06 Romanel TL07 10.2 45'55 24/53 57/170 1/54
04.06 Savigny TL06 9.7 42'36 23/70 42/167 2/54
27.05 Pully TL05 10.0 47'57 40/83 89/261 2/53
23.05 Journée du vélo DL 152 5h48'   -/199 1/4
19.05 Sauvabelin 5.0 - -/- -/-  
07.05 Nozon GT01 13.3 1h18'32 28/75 88/231 28/75
30.04 20km Lausanne DL 20.0 1h28'37 77/147 486/2647  
16.04 Crissier 9.6 44'00 3/12 10/32  
09.04 Cheseaux TL04 10.4 44'00 43/266 132/800 3/51
26.03 Bambi TL03 7.5 31'41 15/57 32/166 3/50
12.03 Chavannes TL02 6.0 28'04 23/52 52/148 4/43
15.01 Vidy TL01 8.5 37'09 33/66 120/250 8/33


32 courses
Total :  2068 km - 220h43'
Décembre   : 116 km (vélo  15 km)
Novembre   :  91 km (vélo   0 km)
Octobre    : 245 km (vélo  16 km)
Septembre  : 215 km (vélo 129 km)
Août       : 174 km (vélo   0 km)
Juillet    : 153 km (vélo  61 km)
Juin       : 224 km (vélo  16 km)
Mai        :  55 km (vélo 454 km)
Avril      : 207 km (vélo  71 km)
Mars       : 174 km (vélo  61 km)
Février    : 187 km (vélo  50 km)
Janvier    : 226 km

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

 

Résultats 2010

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TLTV
18.12 Midnight Run 7.5 33'31 17/119 85/491 76/420
27.11 Prilly TL13 9.8 43'20 16/38 44/108 12/65
13.11 Talent TL12 12.0 54'30 13/51 43/154 9/65
31.10 Lausanne Marathon 42.16 3h23'52 101/437 225/1163  
09.10 24H natation 4.0 1h45'  -

-

 
03.10 Morat-Fribourg 17.17 1h19'25 115/722 873/4862  
25.09 Renens TL11 9.3 39'27 17 /51 43/155 11/65
12.09 Lutry TL10 10.0 41'33 14/54 34/121 8/65
08.09 La Sarraz TPV5 8.4 36'03 35/196 131/566 20/107
04.09 Bussigny TL09 11.7 -- --/52 --/130 7/65
01.09 Chavornay TPV4 9.1 41'11 40/192 130/584 12/121
25.08 Mézières TPV3 8.4 40'31 37/193 128/599 16/169
18.08 Genolier TPV2 8.5 34'54 33/188 95/550  
11.08 St-Prex TPV1 9.0 40'31 36/176 121/563  
01.08 Carrouge 6.8 32'07   9/26  
07.07 Thierrens 9.3 47'21 14/62 35/98  
03.07 Ecublens TL08 10.0 45'52 16/37 37/108 3/64
30.06 Vaulion 8.5 44'40 18/59 48/152  
23.06 Ronge Talons 10.0 44'11 10/37 29/111  
19.06 Marche romande 30.0 2h35'      
18.06 Romanel TL07 10.2 44'34 25/60 44/139 3/62
05.06 Savigny TL06 9.7 43'17 24/70 59/173 3/58
29.05 Jouxtens 8.6 37'48 - 6/18  
28.05 Pully TL05 10.0 47'54 27/103 77/256 3/56
22.05 Journée
du vélo
30.0
VTT
1h42'00 - -  
20.05 Tour de
Sauvabelin
5.0 24'17 5/18 28/81  
24.04 20km
Lausanne
20.0 1h30'28 45/378 424/2333  
10.04 Cheseaux TL04 10.4 44'20 62/233 179/676 3/50
27.03 Bambi TL03 7.7 32'31 11/44 25/104 3/46
20.03 Kerzers 15.0 1h08'27 166/540 1009/ 3130  
13.03 Chavannes TL02 6.0 27'56 16/45 44/116 5/41
16.01 Vidy TL01 8.2 38'22 26/56 91/173 6/26


32 courses
Total : 1891 km - 167h01'
Décembre   :  89 km
Novembre   : 123 km
Octobre    : 260 km (natat. 4 km) 
Septembre  : 158 km (vélo 149 km)
Août       : 150 km (vélo 406 km)
Juillet    : 157 km (vélo 222 km)
Juin       : 204 km (vélo  85 km)
Mai        :  86 km (vélo 195 km)
Avril      : 181 km (vélo  95 km)
Mars       : 214 km
Février    : 164 km
Janvier    : 109 km

 

Résultats 2009

Date Course Dist Temps Classement
        Vet 1 Overl TL
19.12 Midnight Run 7.5 34'32 27/122 134/534  
28.11 Prilly TL12 9.7 43'13 32/70 77/179 12/57
14.11 Talent TL11 12.0 55'14 17/52 44/150 11/57
25.10 1/4 marathon 10.0 40'58 51/460 235/1838  
26.09 Renens TL10 10.2 47'52 13/33 28/93 8/57
19.09 Vulliens 10.6 45'54 8/16 30/67  
13.09 Lutry TL9 9.7 41'16 25/70 72/245 6/57
05.09 Froideville 10.1 44'29 12/34 24/90  
29.08 Bussigny TL8 11.2 52'11 14/41  36/122 3/57
01.08 Carrouge ~7.0 32'07 3/11 6/26  
19.06 Romanel TL7 10.2 44'32 16/44   52/164 4/57
06.06 Savigny TL6 9.3 41'47 25/60   56/174 3/55
29.05 Pully TL5 10.0 49'04 43/98 117/289 4/54
17.05 Sauvabelin 2.8 14'08 7/12 22/55  
25.04 20km
Lausanne
10.0 44'13 99/798 346/2617  
04.04 Cheseaux TL4 10.4 45'41 67/219 188/606 5/49
28.03 Bambi TL3 7.2 33'38 18 /35 39/98 6/43
14.03 Chavannes TL2 6.0 28'26 17/30  49/100 11/39
17.01 Vidy TL1 8.0 38'55 37/55 112/172 22/35


19 courses
Total : 580 km - 48h15' (depuis septembre)
Décembre  : 166 km
Novembre  : 110 km
Octobre     : 128 km
Septembre : 176 km

7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 09:22

13ème Milano City Marathon

Milano-Logo


Lieu Milan Parcours/détail Garmin Connect Heure de Départ 07.04.2013 09:22:57
Catégorie Course Infos course
Distance 42.61 kilomètres Dénivelé + 382.9 mètres Dénivelé - -367.0 mètres
Durée Totale 03:16:50 Activité 03:16:50 Pause 00:00:00
Allure Moy. 00:04:37 min/km Allure Max. 00:04:00 min/km Allure Min. 00:10:36 min/km
Météo 7 °C FC Moy. 155 BPM FC Max. 166 BPM
Equipement Forerunner 610Garmin - Forerunner 610 (1368km)Asics-T305N-Gel-DS-Trainer-18Asics - T305N-GelDSTrainer 18 (179km)Sony-NWZ-W273BSony - NWZ-W273B (222km)
Résultats  M45 : 117ème/687 Overall H : 519ème/3116  
  %class: 17% - %tps : +20% %class: 16.6% - %tps : +50%  
Notes
Intermédiaires
Distance (km) Durée Totale Temps Intermédiaire Allure Intermédiaire Vitesse Intermédiaire Modification dénivelé (m)
1.00 00:04:43 00:04:42 00:04:43 12.7 1.24
2.00 00:09:18 00:04:35 00:04:35 13.1 -2.76
3.00 00:13:57 00:04:39 00:04:39 12.9 -2.04
4.00 00:18:33 00:04:35 00:04:36 13.1 -1.26
5.00 00:23:07 00:04:33 00:04:34 13.1 -1.28
6.00 00:27:41 00:04:34 00:04:34 13.1 -7.54
7.00 00:32:16 00:04:35 00:04:35 13.1 1.58
8.00 00:36:53 00:04:36 00:04:37 13.0 -2.23
9.00 00:41:31 00:04:38 00:04:38 12.9 2.63
10.00 00:46:02 00:04:31 00:04:31 13.3 6.57
11.00 00:50:37 00:04:35 00:04:35 13.1 -3.84
12.00 00:55:11 00:04:34 00:04:34 13.1 -5.88
13.00 00:59:48 00:04:37 00:04:37 13.0 0.53
14.00 01:04:26 00:04:38 00:04:38 12.9 0.06
15.00 01:09:02 00:04:36 00:04:36 13.0 8.28
16.00 01:13:40 00:04:37 00:04:38 13.0 -4.26
17.00 01:18:11 00:04:30 00:04:31 13.3 -3.69
18.00 01:22:52 00:04:40 00:04:41 12.8 16.13
19.00 01:27:26 00:04:33 00:04:34 13.1 8.26
20.00 01:32:02 00:04:35 00:04:36 13.1 -11.89
21.00 01:36:29 00:04:27 00:04:27 13.5 -13.08
22.00 01:40:49 00:04:20 00:04:20 13.8 4.20
23.00 01:45:18 00:04:28 00:04:29 13.4 -9.53
24.00 01:49:45 00:04:27 00:04:27 13.5 80.81
25.00 01:54:15 00:04:30 00:04:30 13.3 -83.16
26.00 01:58:39 00:04:23 00:04:24 13.6 22.86
27.00 02:03:04 00:04:25 00:04:25 13.6 12.41
28.00 02:07:29 00:04:24 00:04:25 13.6 -5.92
29.00 02:11:54 00:04:24 00:04:25 13.6 -3.55
30.00 02:16:23 00:04:29 00:04:29 13.4 -8.06
31.00 02:21:00 00:04:36 00:04:37 13.0 20.92
32.00 02:25:33 00:04:32 00:04:33 13.2 -24.84
33.00 02:30:07 00:04:33 00:04:34 13.2 6.28
34.00 02:34:43 00:04:36 00:04:36 13.0 -12.10
35.00 02:39:23 00:04:40 00:04:40 12.8 7.07
36.00 02:44:32 00:05:09 00:05:09 11.6 12.52
37.00 02:49:12 00:04:39 00:04:40 12.9 -19.62
38.00 02:54:00 00:04:47 00:04:48 12.5 19.10
39.00 02:58:54 00:04:54 00:04:54 12.2 -7.19
40.00 03:04:02 00:05:08 00:05:08 11.7 8.02
41.00 03:09:01 00:04:59 00:04:59 12.0 4.18
42.00 03:13:49 00:04:47 00:04:48 12.5 -13.85
42.64 03:16:49 00:02:59 00:04:41 12.8 -4.38

 

Introduction


Mon 4ème marathon.

Le premier, en 2004 s'était mal passé - parti sur des bases de 3h30, j'ai eu des crampes dès le 25ème km et ai terminé en plus de 4 heures. Le second en 2010, s'est mieux passé. Toujours parti sur une base de 3h30, je l'ai terminé en 3h23, en sprintant à l'arrivée. Le 3ème, en 2011, se basait sur 3h15. Une méchante crêve la semaine de la course m'a longtemps fait hésiter à prendre le départ, et c'est avec des objectifs revus à la baisse que j'ai terminé en 3h29.

 

Motivation

 

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un grand supporter du principe d'aller courir à l'étranger. Néanmoins, comme nous aimons beaucoup la ville de Londres, nous nous sommes inscrits en avril 2012 au tirage au sort (car évidemment pour ces grandes courses, il faut supplier pour pouvoir participer) pour pouvoir obtenir un dossard. Après une looongue attente, nous apprenons en octobre que nous n'avons pas eu la chance d'obtenir un dossard.

 

Milano-Affiche

 

Un peu par hasard, dans le car qui nous amenait de Fribourg à Morat, nous discutons avec d'autres coureurs du club qui, comme nous, n'ont pas obtenu leur sésame pour Londres. Ils ont choisi de se rabattre sur le marathon de Milan, qui, comme celui de Londres, a lieu au printemps. Après quelques jours de réflexion, nous nous décidons à les accompagner.

 

Ce qui m'a convaincu de revoir mes principes est l'éloignement réduit (3 heures 15 de train), le fait que le parcours soit pratiquement plat (l'indication de dénivelé dans le tableau d'en-tête ne correspond pas à la réalité), qu'il n'y a pas de quotas de dossard et ceux-ci sont à un prix abordable (50 € en s'inscrivant rapidement).

 

Milano-Flyer

 

Préparation


Nous avons demandé à notre coach Teresa de nous préparer un plan d'entraînement, ce qu'elle a fait bien volontiers. Le plan se composait de 66 entraînements sur trois mois, dont 3 courses pour Linda et 2 pour moi, avec 5 sorties par semaine. Globalement, le plan se divisait en trois phases, avec un premier mois d'endurance à bas régime, suivi de deux mois d'augmentation du volume, avec des séances au seuil, des collines et des séries, pour finir la dernière semaine avec une diminution du volume pour récupérer.

 

L'image ci-dessous donne une idée du plan, chaque couleur correspondant à une allure différente.

 

Milano-Plan

 

Suivant les conseils de coureurs expérimentés, j'ai procédé à un arrêt complet de la CAP les deux dernières semaines de 2012, pour récupérer avant d'attaquer le plan au 1er janvier 2013. Comme déjà raconté dans Tendinite, le retour , dès la deuxième semaine du plan, j'ai dû réduire le volume planifié et sauter certains entraînements. Je n'ai pu reprendre le plan complet qu'à sa moitié, vers mi-février. La tendinite n'ayant pas eu l'occasion de guérir complètement, j'ai pû effectuer le volume du plan, mais avec le risque à chaque sortie de la voir s'empirer.

 

Vers début mars, un syndrome rotulien au genou gauche a commencé à se manifester, faiblement d'abord, puis de plus en plus fortement alors que le volume augmentait. Ayant déjà vécu plusieurs fois la même chose, je sais que ces douleurs diminueront quand je réduirai le volume, mais il faudra tenir jusqu'après le marathon.

 

Ce sont donc dans des conditions non optimales que ce marathon s'est préparé. J'ai hésité plusieurs fois à abandonner alors que je n'avais encore pas trop investi, car la déception aurait été immense si j'avais du déclarer forfait quelques jours avant la course à cause de ces douleurs. A deux semaines du marathon, lors du plus long entraînement du plan (2 heures), les douleurs au tendon sont devenues si fortes que j'ai dû écourter la sortie de 30 minutes - inutile de dire que le moral n'était pas très haut dans les heures qui suivaient.

 

En 2011, je visais 3h15, et c'est un objectif que j'ai reconduit pour 2013. Suite au temps réalisé à la course test de Kerzers et sur un test de 5km fait une semaine avant le marathon, ma coach me prédit un résultat de 3h20. Ceci ne correspond pas vraiment à mes attentes. En effet, les sacrifices consentis pour suivre ce plan ne me semblent pas en rapport d'un gain de seulement 3 minutes sur mon meilleur temps (effectué sur un parcours vallonné). Si je m'entraîne bien plus, je veux gagner au moins 8 minutes, voire 10 ou 11. Je vais donc élaborer trois stratégies de courses : un plan A à allure constante pour atteindre les 3h15. Un plan B optimiste, si j'ai la super forme, avec negative split en 3h11et un plan C catastrophe si tout va mal en 3h20.

 

Milan-Temps

 

De ces trois mois d'entraînement, je retiens du bon comme le fait d'avoir pu faire courir beaucoup avec Linda, d'avoir pu faire des sorties dans d'autres endroits (en Valais pendant notre semaine de vacances de ski ou entre Montreux et Villeneuve). De moins bon, j'ai retenu la contrainte de courir souvent à bas régime, les yeux rivés sur la fréquence cardiaque qui devait rester sous certains seuils, le fait de ne presque plus pouvoir courir avec le Footing Club, car souvent les entraînements n'étaient pas compatibles avec le plan, et surtout de ne plus avoir la liberté de s'entraîner "librement", au risque d'annuler tous les acquis du plan.

 

Philippe, qui vient aussi à Milan, s'est intégré à notre plan et nous accompagnera dans bon nombre de sorties. Les autres coureurs du club inscrits à Milan (l'"élite") visent 3h et moins et se sont entraînés ensemble sur la base d'un plan plus dur que le notre. Il est arrivé plusieurs fois que nous croisions l'autre groupe lors des sorties du week-end.

 

Avant la course

 

Yves a mis en oeuvre ses talents d'organisateur pour préparer le déplacement et le séjour sur place en commun. Nous serons un vingtaine à faire le déplacement, dont 14 coureurs et 6 accompagnants. Nous ne sommes pas habitués à ce que tout soit organisé pour nous, et c'était bien agréable.

 

Comme pour beaucoup de courses hors Suisse, il est nécessaire de fournir un certificat médical pour que l'inscription soit validée. J'ai profité de cette visite médicale forcée fin février pour consulter sur ma tendinite. Une IRM n'a montré aucune lésion majeure, et j'ai reçu le go pour le marathon. Nous avons téléchargé nos deux certificats sur le site de la course, mais pour une raison que j'ignore, seule l'inscription de Linda a été validée d'avance, je devrai donc présenter  mon certificat au retrait des dossards. Ceci laisse donc planer une incertitude qui ne sera levé que la veille de la course, c'est une source de stress supplémentaire.

 

Le samedi 6 avril au matin, toute l'équipe se retrouve à la gare de Lausanne pour prendre un train direct jusqu'à Milan.

 

Milano-0102

 

Un coureur me fait remarquer que la durée du trajet est de 3h17, soit proche de celle d'un marathon - cette remarque s'avérera prémonitoire pour moi..

 

Arrivés à Milan peu avant midi, nous marchons 15 minutes pour rejoindre notre hôtel. Après avoir rapidement pris possession de nos chambres, nous allons trouver un endroit pour manger. Pas facile quand on est une vingtaine et qu'on ne connaît pas la ville. Ce sera pour moi une assiette de pâtes.

 

Nous nous rendons ensuite au village du marathon où nous retirons nos dossards et nos T-Shirt souvenirs.

 

Milano-Dossard

 

Pas de problème pour le certificat, il ne sera même pas contrôlé. Pour la médaille, par contre, il faudra finir la course...

 

Milano-0100

 

Le pack de course renferme plusieurs surprises - une canette de bière (pour après la course), et une boîte de thon !

 

Milano-0033

 

 

Milano-0052

 

Sur le mur de la course, je laisse une trace pour la postérité....

 

Milano-0048

 

Rentrés à l'hôtel, nous nous reposons, puis en début de soirée nous nous retrouvons pour aller au restaurant, que nous avons réservé cette fois. Comme bons marathoniens, nous commandons des pâtes et buvons de l'eau. Il faut savoir qu'en Italie, les pâtes sont considérées comme des entrées, précédant un plat plus consistant (viande, poisson). Les serveurs du restaurant seront donc surpris de voir la plupart des coureurs, moi y compris, commander une deuxième assiette de pâte, plutôt qu'un plat principal ! La portion "entrée" était bien trop chiche.

 

Tout le monde va se coucher tôt, car il nous faudra quitter l'hôtel à 7h le lendemain. Nous nous réveillons à 6h, après avoir mal dormi à cause du stress pré-marathon. Comme l'hôtel ne sert pas de petit-déjeuner avant 7h, nous le prendrons dans la chambre - gateau-sport et boisson énergisante.

 

Nous retrouvons les autres coureurs à 7h et allons prendre le métro (billet inclus dans le kit) pour rejoindre le départ, qui est situé à Rho, à une douzaine de km du centre ville.

 

Milano-Ticket

 

Quelques coureurs plaisantent pour donner le change, mais tout le monde est tendu.

 

Milano-0038

 

A la sortie du métro, il nous faut encore traverser tout le centre d'exposition qui est gigantesque, cela prendra encore 15 minutes avant d'atteindre le départ de la course. Comme habituellement, j'ai effectué ma routine d'hydratation intensive et je recherche d'emblée l'emplacement des toilettes...

 

La zone des vestiaires est située dans un parking sous-terrain, qui n'est pas vraiment accueillant. De plus un groupe de percussions y joue de manière continue, dans un bruit assourdissant réverbéré par les murs de béton. Comme annoncé, il nous faut être dans notre bloc au moins 40 minutes avant le départ. A 8h40, nous nous y rendons donc, Linda se trouve pour une fois dans le même bloc que moi, le second (coureurs entre 3h et 3h30). Les coureurs du groupe élite qui sont dans le même bloc se sont déjà mis aux avant postes. Pour ma part, je profite que le bloc ne soit pas encore plein pour faire quelques aller-retours d'échauffement.

 

Il fait environ 10°C et une légère bruine s'est mise à tomber. C'est une bonne température pour un marathon, mais bien froide pour attendre 40 minutes... Comme il fait plus de 10°C, je suis en maillot court. J'ai mis mon short de marathon, qui a deux poches à l'avant, me permettant de transporter les gels sans devoir prendre de ceinture. J'ai prévu quatre gels, pour les km 10, 20 et 30 et un de réserve.

 

Milano-0645

 

Le départ est annoncé à 9h22. Deux hélicoptères vont suivre la course pour la retransmettre en direct, et ils font du sur place au dessus de nous, c'est assez impressionnant.

 

Contrairement aux grandes courses en Suisse, les blocs ne vont pas partir à des intervalles séparés, mais tous ensemble.  Quelques minutes avant le départ, les rubans séparant les blocs sont enlevés, nous avançons et un peloton serré se forme pour un départ groupé. Je jette le vieux pull que j'avais gardé pour me tenir au chaud.

 

A 9h21, le compte à rebours démarre et le départ est donné à 9h22, dans une grande gerbe de confettis.

 

Milano-001

 

La chaîne de TV italienne La7 a diffusé toute la course en direct, ci-dessous les images du départ.

 


 

 

 

 

La course

 

Comme je suis dans le deuxième bloc, il faudra quelques secondes pour que le peloton à ma hauteur commence à se déplacer en marchant. Heureusement, au moment où je passe sous l'arche de départ et sur le tapis de chronométrage, il devient possible de courir.

 

J'ai repéré les ballons jaunes des meneurs d'allure de 3h15, ils sont 3 et ont déjà 100 mètres d'avance au moment où je peux m'élancer.

 

Pas de problème, je vais suivre mon plan, qui consiste à courir à une allure de 4'37" au km. Le 1er km sera un peu plus lent (4'43) en raison de la compacité du peloton et du fait que je ne suis pas encore chaud. Nous nous trouvons dans une zone industrielle, il n'y a pas grand chose à voir.

 

Dès le 2ème km, je trouve mon rythme de croisière, mes pulses sont en dessous de ceux du seuil. L'idée est de les garder sous les 153 jusqu'au semi, après, elles pourront grimper progressivement.

 

Au 3ème km, je constate ma Garmin bipe une quinzaine de mètres avant le panneau officiel. Cette différence va s'accentuer à chaque passage, la Garmin bipant chaque fois 10 mètres plus tôt. C'est un peu inquiétant, car cela amènerait à une différence de 400 mètres à l'arrivée, soit deux minutes. Cela veut aussi dire que je cours plus lentement que l'allure indiquée. Dois-je me recalibrer en courant plus vite, au risque de me griller ? Je décide de continuer selon les indications de ma Garmin, peut-être que cette différence n'est qu'au début de la course. Je vais m'efforcer de prendre tous les virages à la corde pour minimiser la distance à parcourir. Cela me force à regarder loin en avant pour anticiper le bon côté de la route et me donne des micro-objectifs, ce qui fait passer le temps plus vite.

 

Le 5ème km est déjà là, avec le premier ravitaillement. On nous tend des bouteilles PET de 0.5L pleines, déjà décapsulées. C'est plus pratique que des gobelets, mais comme j'en prend juste deux gorgées, cela fait un peu mal au coeur de jetter une bouteille à moitié pleine.

 

Milano-304

 

Nous avons maintenant quitté la zone industrielle et sommes dans une zone de verdure, bien plus agréable. Le public est très clairsemé. J'ai toujours les ballons des meneurs en point de mire, la distance s'est stabilisée à 150-200m.

 

Le 10ème km se présente sans événement notable. C'est l'heure de prendre mon premier gel, juste avant le second poste de ravitaillement. Je prends aussi un Voltaren. Ce n'est pas mon genre de prendre des médicaments pour courir, mais vue la distance et mes douleurs récurrentes au talon et au genou, j'ai préféré prendre cet anti-inflammatoire de manière préventive pour la fin de la course.

 

Milano-0649

 

Sur une zone exposée, un vent de face se lève et je m'abrite derrière le coureur devant moi. Qui s'avère être une coureuse, plutôt bien faite , et je vais rester derrière elle un moment. Mais je me rends compte qu'elle m'entraîne trop rapidement (4'31) et je ralentis l'allure, laissant filer la coureuse.

 

Comme je le craignais, la différence entre les km Garmin et les km officiels augmente et atteint maintenant 100 mètres.

 

Au 13ème km, nous passons devant le stade San Siro, qui serait le stade où joue l'équipe de foot locale. Moi et le foot....

 

Au 14ème km, c'est le tiers de la course, je contrôle mon temps de passage, je suis parfaitement dans le plan.

 

Au 15ème km, troisième ravitaillement. Plutôt que de jeter la bouteille d'eau encore à moitié pleine, je me la vide sur le torse et la nuque. Avec la température fraîche, cela me donne un coup de fouet bénéfique, et je vais réitérer l'opération à tous les ravitaillements suivants.

 

Milano-305

 

A cet endroit se trouve la première zone de relais. En effet, en plus du marathon individuel, se dispute sur le même parcours une course de relais (staffeta) en 4 tronçons. La zone s'étend sur plus d'un km, car il y a près de 2'000 équipes inscrites, soit 8'000 coureurs, contre 3'800 au marathon individuel. Le relais est parti 30 minutes après nous, et tout est encore calme dans la zone. Sur le plan de la course ci-dessous, les trajets de chaque relais sont dans une couleur différente.

 

Milano-parcours

 

 

Au 17ème km, nous quittons la banlieue de Milan pour passer sur l'autoroute périphérique. Ce sera le seul tronçon avec un peu de dénivellé, car nous allons "grimper" sur une bretelle et un peu plus loin descendre et remonter une tranchée. Je dépasse la coureuse du 12ème km. Elle finira première femme de moins de 35 ans non élite. Les ballons des meneurs sont de plus en plus grands, je m'en approche donc.

 

Milano-412

 

Au 20ème km, je prends mon second gel et ravitaille. J'ai la surprise de me faire "cogner" par un ballon jaune : un des meneurs d'allure me dépasse. Je pense qu'il a dû s'arrêter et veut rattraper les deux autres. J'en profite pour le suivre, histoire de me mettre au niveau des meneurs au passage du semi. Mais il va trop vite et je ne veux pas trop accélérer avant le semi, et je le laisse filer, provisoirement.

 

Milano-309

 

Nous arrivons à un rond-point ou débute une zone commune de plus de 2km avec la fin de la course. Cela permet donc de repérer la fin du trajet, avec notamment une longue droite le long d'une avenue. J'ai le plaisir de voir que la tête de la course n'est pas encore passée.

 

Le fan's club des accompagnants est là pour nous encourager et nous photographier !

 

Milano-0101

 

Je passe au semi "Garmin" en 1h37'00 et au semi "officiel" en 1h37'50. C'est tout bon pour finir en 3h15. Il me faut maintenant décider si je passe au plan A ou au plan B. Comme je me sens bien, je passe au plan B, qui consiste à augmenter l'allure à 4'30 / km. La théorie dit qu'il faut attendre le 32ème km avant d'accélérer, mais je décide de prendre le risque - ça peut me permettre de descendre sous les 3h15, mais il se peut aussi que je sois grillé pour la fin.

 

J'accélère donc, et rattrape le 3ème ballon des meneurs. Devant moi, je reconnais la silhouette de dos de Sacha, qui semble en difficulté, et je le dépasse en lui tapant sur l'épaule pour l'encourager. Je me rends compte que j'ai trop accéléré, je suis en 4'20" et je me force à ralentir.

 

On me voit dans la vidéo ci-dessous à la 30ème seconde. Juste derrière moi Sacha que je viens de doubler et le 3ème meneur d'allure. La fille du 12ème km apparait dans les toutes dernières secondes.

 


 

Au 24ème km, nous empruntons l'avenue qui mène à la gare centrale, et que nous avons prise en arrivant la veille. Nous rebroussons chemin devant la gare - cet aller-retour permet de croiser les coureurs plus avancés à l'aller et plus en retard au retour.

 

Tous les meneurs sont  maintenant dépassés et je ravitaille au 25ème. J'ai en point de mire Domenico, qui a le même maillot du club que moi. Je lui tape aussi l'épaule au moment où je le rejoins et il va s'accrocher derrière moi sur plusieurs km.

 

Nous nous trouvons à nouveau sur une avenue à parcourir dans les deux sens, mais plus longue cette fois. A l'aller, je croise les meneurs des 3h, au retour ceux des 3h30.

 

Milano-307

 

Je me sens bien et un peu trop euphorique, je vais tourner à 4'25 au km jusqu'au 29ème km, alors que nous pénétrons dans le coeur historique de Milan. Qui dit centre dit pavés et mon rythme se trouve coupé parce que je dois ajuster ma foulée aux intervalles entre les larges pavés.

 

Dans la vidéo, on me voit passer à la 30ème seconde, puis Domenico à la 50ème.

 


 

Nous passons devant le Dôme (la cathédrale de Milan), mais je n'ai pas l'occasion de l'admirer, tout concentré que je suis par le dallage de cette zone. Nous reviendrons le visiter le lendemain, en attendant, il figure sur la médaille.

 

Milano-302-Duomo

 

Les organisateurs ont eu la bonne idée de faire que le parcours de la course passe devant les principaux points d'intérêt de Milan.

 

Milano-Parcours2

 

Le 30ème km et son ravitaillement approchent, je prends mon dernier gel. Domenico n'est plus derrière moi.

Alors que la zone pavée se complique, avec des rails de tramway qui vont dans tous les sens, mon allure baisse à 4'37 et au 31ème km je commence à trouver ça dur. Tous les autres coureurs me diront avoir détesté courir sur ces pavés. Je me rends compte que j'ai oublié de vérifier mon temps eu 28ème km (2/3 de la course) - c'est mauvais signe, je perds de la lucidité.

 

Milano-408

 

 

Au 32ème km, alors que selon le plan B je devais passer à 4'25/km, je suis vraiment dans le dur et je dois rester en dessus de 4'30/km. Mes pulses sont à 162 (loin de ma FCMax à 178), mais j'ai l'impression qu'elles ne vont plus monter. Contrairement à Linda qui devra aussi ralentir au même endroit en raison de douleurs musculaires, mes jambes sont nickel, je n'ai pas senti mon genou et mon tendon ne s'est manifesté qu'une seule fois, dans une petite montée. Ce n'est pas le fameux "mur" du 30ème, mais je ne peux plus accélérer et mon corps me demande de m'arrêter.

 

Milano-303-Duomo

 

Je décide d'abondonner le plan B et passer au plan C, finir en limitant les dégats. Ma tête négocie avec mon corps le compromis suivant : le corps va courir jusqu'au 35ème, où la tête lui laissera marcher un peu.

 

C'est donc en résistance que va se courir le trajet du 32ème au 35ème km, les mètres défilent trop lentement, le ravitaillement ne veut pas apparaître. Mon allure fond à vue d'oeil- 4'33, 4'37, 4'40. Avec force et volonté, je finis par atteindre ce fameux ravitaillement.

 

On me voit courir sur la video ci-dessous, mais dans quelques secondes je vais marcher. On voit que les meneurs m'ont presque ratrappé.

 


 

Je marche sur toute la longueur. du ravitaillement Les trois meneurs de 3h15 me dépassent à cet endroit - le moral en prend un coup, mais je me rends compte qu'il n'y a plus que 5 coureurs qui les suivent, je ne suis pas seul à faiblir.

 

Le 36ème km sera le plus lent en 5'09. L'aspergeage d'eau m'a donné le coup de fouet nécessaire pour repartir, mais c'est dur et il reste encore 7 km. Tête et corps rénégocient une pause au 39ème km. La moyenne est en chute libre, 4'40, puis 4'48 et 4'54. Presque comme un zombie, je finis par atteindre le rond-point qui marque le début de la zone commune avec la première moitié de course. Je me mets sur le trottoir à l'intérieur du rond-point et marche jusqu'à sa sortie - le 40ème km sera effectué en 5'08.

 

Milano-301

 

Dans un moment de lucidité, je me souviens qu'il me reste un gel et je le prends, espérant y trouver l'énérgie pour les 3 km restants. Je vois toujours les meneurs au loin, il n'y a maintenant plus que deux coureurs qui les suivent. Je ressens les premières tensions aux cuisses, mais il faudrait encore 10km pour qu'elles se transforment en crampes, pas de problème de ce côté.

 

Je rassemble mes forces et repars pour le finish. Même si je suis mal, je sais que je vais terminer et je retrouve un peu de motivation, l'allure remonte un peu : 4'59, 4'47 et 4'41 pour les derniers hectomètres avant l'arrivée.

 

L'arrivée se trouvant sur une route qui fait une longue courbe, on ne la voit pas de loin. Heureusement, dès 500 mètres avant le finish, de grands panneaux annoncent la distance restante tous les 100, puis tous les 50 mètres. 250, 200, 150, 100 - le compte-à-rebours défile au ralenti.

 

Milano-311
 

50, je vois enfin l'arche d'arrivée, la délivrance est proche !

 

 


 

Je lève le bras pour la caméra en passant la ligne d'arrivée, mais je ne suis pas très fier sur le moment. Je pensais pouvoir faire dans les 3h11-3h13, le verdict est de 3h16'53.

 

 

Après la course

 

Je suis un peu surpris de constater que, contrairement aux marathons précédents, je n'éprouve pas la moindre émotion.

 

Milano-306-Finish

 

Je vais tranquillement rendre ma puce et prendre ma médaille, puis avancer vers les camions pour récupérer mon sac.

 

Milano-Medailles

 

Je sais d'expérience qu'il ne faut surtout pas que je m'assoie, car il sera extrêmenent dur de se relever.

 

C'est donc debout que je change donc mon maillot pour du sec. Je retrouve les coureurs du Footing arrivés avant moi, certains sont satisfaits, d'autre moins. Domenico arrive ensuite, plutôt marqué, 7 minutes après moi. La surprise viendra de Julie qui, pour son premier marathon, fera un temps canon de 3h27, 4ème de sa catégorie (et même 3ème au temps réel).

 

Milano-310

 

J'attends Linda qui arrivera un quart d'heure plus tard. Elle est un peu décue d'avoir fait moins que son temps d'il y a trois ans, mais satisfaite d'avoir terminé malgré ses douleurs musculaires.

 

Milano-405

 

Alors que les autres coureurs du Footing s'en vont, nous attendons Philippe qui arrivera 20 minutes plus tard, épuisé. Nous rentrerons à pied à l'hôtel qui est à deux kilomètres, mais ils nous en semblerons 10, chaque montée de trottoir étant une épreuve pour nos cuisses douloureuses.

 

Milano-Diplome

 

Rentrés à l'hôtel, c'est la récompense de la douche et de la bière reçue la veille dans le pack de course. Je constate une belle cloque sous le gros orteil gauche et un ongle bleu. Après avoir fait un peu de shopping, nous retrouvons l'équipe pour l'apéro. Comme au club, j'annonce les résultats que j'ai consultés auparavant grace au WiFi de l'hôtel et chaque coureur est applaudi.

 

Nous allons manger ensemble au restaurant de l'hôtel. L'ambiance est évidemment bien plus décontractée que le matin dans le métro. La soirée débute ensuite, mais ce qui s'est passé à Milan reste à Milan

 

Milano-0662

 

Conclusion

 

Déçu à l'arrivée de pas avoir atteint mes objectifs et d'avoir subi les 10 derniers km plutôt que de les avoir gérés, avec un peu de recul, je suis plutôt satisfait de ce marathon. J'ai amélioré de 7 minutes mon meilleur temps sur cette distance. Comme on le voit sur les résultats officiels ci-dessous, même si j'ai faibli sur la fin, j'ai encore gagné des places !  Je suis dans les 16% de tête des hommes,c'est plus qu'honorable.

 

Milano-Officiel

 

Les allures, km par km

 

Milano-Allures

 

Si je regarde le temps de passage aux 42.2km à ma Garmin, j'étais juste en dessous des 3h15. La plupart des autres coureurs avec qui j'ai parlé ont aussi mesuré une distance de 42.6 km, soit 400 mètres de plus que la longueur mythique.

 

Peut-être ai-je payé d'avoir accéléré au semi plutôt que d'attendre les 32-35 km, mais j'aurais peut-être eu la même baisse de régime, et un temps encore plus élevé. Il me faudra attendre le prochain marathon en automne 2014 pour le savoir.

 

Si j'ai trouvé le plan d'entraînement trop contraignant, j'ai par contre beaucoup apprécié la participation en groupe, et surtout avec des coureurs plus chevronnés que moi et auprès de qui j'ai beaucoup appris.

 

De gauche à droite, de haut en bas :

Julie, Linda, Yves et Sébastien, Raul et Steve.

Mathias, Daniel, Pavel, Jean-François, Domenico et Sacha. Manque Philippe.

Milano-Groupe2

Les accompagnants : Karin, Sandra, Muriel 2x, Cristina, Laurence et Laurent.

 

Après une semaine de repos, il faudra revenir à la routine des courses locales : les trois prochains weekends verront trois courses se dérouler.

 

Pour éviter le "post marathon blues", je me suis fixé un objectif astucieux : nouveau, technique et qui ne perturbera pas ma récupération : je vais officier pour la première fois comme meneur d'allure aux 10 km de Lausanne. Mais c'est une autre histoire.

 

Milano-logo2

 

 

Cadeau souvenir : une médaille et un T-Shirt

 

Milano-Prix3

Milano-Prix4

MCM13 Maglia-Maratona-Def

 

 

Milano-Prix2

 

 

Presse

 

Milano-Corriere-13-04-07b

 

Milano-Corriere-13-04-08

Milano-CorriereWeb-13-04-07Milano-RepubblicaWeb-13-04-08Milano-RepubblicaWeb-13-04-08bMilano-SkyItWeb-13-04-07

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Course
commenter cet article

commentaires

Garmin Connect

Retrouvez toute mes sorties sur Garmin Connect Garmin Connect

(Un compte Garmin Connect est requis)

Recherche

Catégories

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -