Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bob le coureur
  • Bob le coureur
  • : Activités de Bob le coureur en rapport avec la course à pied : entraînements, course, bobos...
  • Contact

Résultats 2014

Date Course Dist Temps Classement
        M50 Overl TL
05.07 Lac de Joux   12.7 55'18 3/59 321/293  
22.06 Lutry  TL09 10.0 42'22 8/24 43/128 2/34
13.06 Romanel  TL08 10.4 45'21 5/30 34/137 1/34
07.06 Savigny  TL07 9.3 41'50 7/42 61/2481 1/32
01.06 Semi Fribourg 21.1 1h33'18 11/127 88/632  
23.05 Pully  TL06 10.3 46'02 7/42 61/245 1/30
03.05 Nozon  TL05 13.3 1h14'14 11/55 81/274 1/28
26.04 20 Km LS  DL 20.0 1h26'23 27/248 339/2869  
12.04 Cheseaux  TL04 10.3 42'10 14/145 94/723 2/28
05.04 Bambi  TL03 7.5 31'28 3/28 22/128 2/26
22.03 Chavannes  TL02 6.0 28'18 9/19 41/101 4/21
15.03 Kerzers   15.0 1h05'18 74/490 770/5531  
02.03 CS Cross ZH   6.0 25'39 5/7 45/58  
18.01 Cross LS  TL01 8.0 34'28 22/59 103/251 5/17


5 courses
Total :  744 km - 158h  (vélo   250 km)
Décembre   :      km (vélo     km)
Novembre   :      km (vélo     km)
Octobre    :      km (vélo     km)
Septembre  :      km (vélo     km)
Août       :      km (vélo     km)
Juillet    :      km (vélo     km)
Juin       :      km (vélo     km)
Mai        :      km (vélo     km)

Avril      :   96 km (vélo   0 km)
Mars       :  296 km (vélo  54 km)
Février    :  202 km (vélo  30 km)
Janvier    :  160 km (vélo 165 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Courses à venir

Courses à venir 2014

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
D = Défi sportif lausannois

Date Course Dist Parc Site Inscr Res13
26.04 20km Lausanne DL 20.0
10.0

03.05

Nozon TL5 13.3
22.05 Tour Sauvabelin 5.0
23.05 Pully TL6 10.0
24.05 Journée du véloDL 100.0
07.06 Savigny TL7 9.7
13.06 Romanel TL8 10.2

18.06

Goumoens GT4 10.0

21.06

Marche romande DL 30.0
22.06 Lutry TL9 10.0
04.07 Ecublens 10.0

05.07

Lac Joux GT6 12.0
24.0

06.07

Rochers Naye 7.0

27.07

Plans - Névé 7.0

01.08

Carrouge 7.0

10.08

Sierre-Zinal 31.0
06.09 Bussigny TL10 11.7
13.09 Semi Orbe GT8 11.6
20.09 Vulliens 10.6
24.09 Piste YverdonGT9 5.0
27.09 Renens TL11 9.7
04.10 24h de natation DL 2.0
05.10 Morat-Fribourg 17.17
12.10 Poznan 42.2
26.10 Marathon
Lausanne DL 
10.0
21.1
42.2
08.11 Forcethon
Talent TL12
12.0
29.11 Prilly TL13 9.8
14.12 Midnight Run
Lausanne DL
5.0
7.5

 

Résultats 2013

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TL
14.12 Midnight Run DL 7.2 30'41 21/130 90/552  
07.12 Escalade 7.2 30'01 230/2185 984/793  
01.12 Cross Monthey 8.3 42'09 10/23 21/38  
23.11 Prilly TL13 8.5 35'38 24/60 69/203 12/49
09.11 Talent TL12 12.1 55'37 21/60 52/199 12/49
27.10 Semi Lausanne DL 21.2 1h35'54 106/833 903/5264  
06.10 Morat-Fribourg 17.4 1h18'34 106/833 903/5264  
28.09 Taleines 10.0 47'40 18/33 32/57  
21.09 Renens TL11 9.7 42.20 15/49 40/156 19/49
18.09 5km Yverdon GT 5.0 20'26 7/11 19/33  
25.08 Triathlon LS relais 0.5
21.0
5.0
1h16'09   5/37  
06.07 Ecublens TL10 10.0 Aband     21/49
23.06 Lutry TL08 10.0 42'36 15/39 45/121 18/49
22.06 Marche romande DL 17.5 2h59'22      
14.06 Romanel TL07 10.2 Aband     22/48
01.06 Savigny TL06 9.3 41'37 14/49 44/169 12/48
24.05 Pully TL05 10.0 47'42 26/81 85/264 18/46
04.05 CO Benenté DL 8.3 1h39'45   16/30  
27.04 10km Lausanne DL 10.0 44'37 60/484 627/4137  
20.04 Crissier 9.4 43'54 50/244 155/750 19/43
13.04 Cheseaux TL04 10.3 44'35 50/244 155/750 19/43
07.04 Milan 42.6 3h16'50 117/687 519/ 3116  
25.03 Chavannes TL02 6.0 28'18 22/40 50/126 23/39
20.03 Kerzers 15.0 1h05'52 118/583 689/ 3250  
19.01 Cross LS TL01 8.0 -     21/27


24 courses
Total :  1'778 km - 158h  (vélo   1'562 km)
Décembre   :  141 km (vélo   0 km)
Novembre   :  152 km (vélo   0 km)
Octobre    :  215 km (vélo  48 km)
Septembre  :  206 km (vélo 157 km)
Août       :   73 km (vélo 229 km)
Juillet    :   12 km (vélo 660 km)
Juin       :  118 km (vélo 261 km)
Mai        :  103 km (vélo  44 km)

Avril      :  158 km (vélo   0 km)
Mars       :  270 km (vélo   0 km)
Février    :  167 km (vélo  64 km)
Janvier    :  160 km (vélo 100 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Anciens Résultats

Résultats 2012

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TL
15.12 Midnight Run DL 7.0 29'47 48/373 51/449  
24.11 Prilly TL13 8.5 34'00 15/54 36/168 11/52
17.11 One World Run 5.0 19'53 1/~4 1/~25  
10.11 Talent TL12 11.9 53'04 14/51 35/161 11/52
28.10 Semi Lausanne DL 21.1 1'29'55 49/834 218/2579   4/4
07.10 Morat-Fribourg 17.4 1h18'39 94/746 708/4602  
06.10 24h natation DL 2.0 50'00     3/4
22.09 Renens TL11 9.8 40'30 15/57 24/131 12/52
19.09 Yverdon 5k GT09 5.0 19'21 6/12 20/47 ?/??
09.09 Lutry TL10 10.0 41'30 9/43 24/131 12/52
26.08 Triathlon LS 21.8 43'18 4/38 18/138  
01.08 Carrouge 6.6 32'00   9/31  
14.07 Ecublens TL08 9.7 43'40 14/39 43/138 10/52
30.06 Lac de Joux GT06 12.9 57'59 4/42 13/156 ?/??
23.06 Marche romandeDL 30.0 3h06'37       2/4
08.06 Romanel TL07 10.4 44'07 13/47 33/145 8/52
02.06 Savigny TL06 9.7 42'01 13/54 35/157 6/51
31.05 Tour Sauvabelin 5.0 24'00 6/20 27/92  
25.05 Pully TL05 10.2 43'31 27/85 76/283 6/50
19.05 CO Sauvabel DL 8.5 1h23'16   19/51   1/4
28.04 10km Lausanne DL 10.0 43'23 27/45 277/3663  
21.04 Crissier 9.4 46'15 3/5 8/15  
14.04 Cheseaux TL04 10.4 45'30 58/196 187/651 8/49
31.03 Bambi TL03 7.6 34'57 25/44 66/145 8/47
24.03 Chavannes TL02 6.0 30'08 24/45 69/143 10/44
14.01 Cross LS TL01 8.0 33'07 31/59 113/238 9/33


26 courses
Total :  1754 km - 220h  (vélo   1204 km)
Décembre   :  100 km (vélo  67 km)
Novembre   :  166 km (vélo   0 km)
Octobre    :  192 km (vélo  42 km)
Septembre  :  167 km (vélo 108 km)
Août       :  121 km (vélo 505 km)
Juillet    :  172 km (vélo 103 km)
Juin       :  202 km (vélo  98 km)
Mai        :  218 km (vélo  40 km)
Avril      :  157 km (vélo   0 km)
Mars       :   60 km (vélo  82 km)
Février    :   54 km (vélo  97 km)
Janvier    :  144 km (vélo  63 km)

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

Résultats 2011

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl  TL 
17.12 Midnight  DL 7.5 34'38 134/397 153/587 5/5
10.12 One World Run 5.0 20'19 1/9 1/15  
26.11 Prilly TL13 10.0 42'28 22/58 60/176 12/60
12.11 Talent TL12 12.0 - -/51 -/151 12/60
06.11 Wasimolo GT08 11.2 59'17 34/78 81/222 12/15
30.10 Marathon  LS  DL 42.2 3h29'46 97/400 256/1057 5/5
15.10 Coupe Gd Jorat DL 14.2 3h07'   13/21 4/5
09.10 24h natation DL 4.0 1h46'     3/5
02.10 Morat-Fribourg 17.17 1h16'17 83/715 637/4659  
24.09 Renens TL11 9.7 41'34 11/46 35/156 10/60
21.09 5k Yverdon GT07 5.0 19'56 6/8 12/28 13/60
11.09 Lutry TL10 10.0 43'00 17/56 35/137 9/60
10.09 Côtes Orbe GT05 11.6 54'50 3/11 6/100 15/60
02.09 Sévelin 5.7 24'01 17/129 21/239  
14.08 Sierre - Zinal 31.2 5h17'54 262/300 800/908  
01.08 Carrouge 6.7 31'49   10/30  
24.07 Plan Névé 6.4 1h20'14 14/15 46/66  
16.07 Tour Alpages 17.0 1h40'11 64/127 206/428  
02.07 Ecublens TL08 10.0 44'24 20/43 53/143 2/56
25.06 Marche romande DL 39 3h45'     2/4
22.06 Goumoëns GT03 9.3 47'10 18/39 49/113 ??/??
17.06 Romanel TL07 10.2 45'55 24/53 57/170 1/54
04.06 Savigny TL06 9.7 42'36 23/70 42/167 2/54
27.05 Pully TL05 10.0 47'57 40/83 89/261 2/53
23.05 Journée du vélo DL 152 5h48'   -/199 1/4
19.05 Sauvabelin 5.0 - -/- -/-  
07.05 Nozon GT01 13.3 1h18'32 28/75 88/231 28/75
30.04 20km Lausanne DL 20.0 1h28'37 77/147 486/2647  
16.04 Crissier 9.6 44'00 3/12 10/32  
09.04 Cheseaux TL04 10.4 44'00 43/266 132/800 3/51
26.03 Bambi TL03 7.5 31'41 15/57 32/166 3/50
12.03 Chavannes TL02 6.0 28'04 23/52 52/148 4/43
15.01 Vidy TL01 8.5 37'09 33/66 120/250 8/33


32 courses
Total :  2068 km - 220h43'
Décembre   : 116 km (vélo  15 km)
Novembre   :  91 km (vélo   0 km)
Octobre    : 245 km (vélo  16 km)
Septembre  : 215 km (vélo 129 km)
Août       : 174 km (vélo   0 km)
Juillet    : 153 km (vélo  61 km)
Juin       : 224 km (vélo  16 km)
Mai        :  55 km (vélo 454 km)
Avril      : 207 km (vélo  71 km)
Mars       : 174 km (vélo  61 km)
Février    : 187 km (vélo  50 km)
Janvier    : 226 km

TL = Trophée lausannois   GT = Galops du terroir
DL = Défi sportif lausannois

 

Résultats 2010

Date Course Dist Temps Classement
        M40 Overl TLTV
18.12 Midnight Run 7.5 33'31 17/119 85/491 76/420
27.11 Prilly TL13 9.8 43'20 16/38 44/108 12/65
13.11 Talent TL12 12.0 54'30 13/51 43/154 9/65
31.10 Lausanne Marathon 42.16 3h23'52 101/437 225/1163  
09.10 24H natation 4.0 1h45'  -

-

 
03.10 Morat-Fribourg 17.17 1h19'25 115/722 873/4862  
25.09 Renens TL11 9.3 39'27 17 /51 43/155 11/65
12.09 Lutry TL10 10.0 41'33 14/54 34/121 8/65
08.09 La Sarraz TPV5 8.4 36'03 35/196 131/566 20/107
04.09 Bussigny TL09 11.7 -- --/52 --/130 7/65
01.09 Chavornay TPV4 9.1 41'11 40/192 130/584 12/121
25.08 Mézières TPV3 8.4 40'31 37/193 128/599 16/169
18.08 Genolier TPV2 8.5 34'54 33/188 95/550  
11.08 St-Prex TPV1 9.0 40'31 36/176 121/563  
01.08 Carrouge 6.8 32'07   9/26  
07.07 Thierrens 9.3 47'21 14/62 35/98  
03.07 Ecublens TL08 10.0 45'52 16/37 37/108 3/64
30.06 Vaulion 8.5 44'40 18/59 48/152  
23.06 Ronge Talons 10.0 44'11 10/37 29/111  
19.06 Marche romande 30.0 2h35'      
18.06 Romanel TL07 10.2 44'34 25/60 44/139 3/62
05.06 Savigny TL06 9.7 43'17 24/70 59/173 3/58
29.05 Jouxtens 8.6 37'48 - 6/18  
28.05 Pully TL05 10.0 47'54 27/103 77/256 3/56
22.05 Journée
du vélo
30.0
VTT
1h42'00 - -  
20.05 Tour de
Sauvabelin
5.0 24'17 5/18 28/81  
24.04 20km
Lausanne
20.0 1h30'28 45/378 424/2333  
10.04 Cheseaux TL04 10.4 44'20 62/233 179/676 3/50
27.03 Bambi TL03 7.7 32'31 11/44 25/104 3/46
20.03 Kerzers 15.0 1h08'27 166/540 1009/ 3130  
13.03 Chavannes TL02 6.0 27'56 16/45 44/116 5/41
16.01 Vidy TL01 8.2 38'22 26/56 91/173 6/26


32 courses
Total : 1891 km - 167h01'
Décembre   :  89 km
Novembre   : 123 km
Octobre    : 260 km (natat. 4 km) 
Septembre  : 158 km (vélo 149 km)
Août       : 150 km (vélo 406 km)
Juillet    : 157 km (vélo 222 km)
Juin       : 204 km (vélo  85 km)
Mai        :  86 km (vélo 195 km)
Avril      : 181 km (vélo  95 km)
Mars       : 214 km
Février    : 164 km
Janvier    : 109 km

 

Résultats 2009

Date Course Dist Temps Classement
        Vet 1 Overl TL
19.12 Midnight Run 7.5 34'32 27/122 134/534  
28.11 Prilly TL12 9.7 43'13 32/70 77/179 12/57
14.11 Talent TL11 12.0 55'14 17/52 44/150 11/57
25.10 1/4 marathon 10.0 40'58 51/460 235/1838  
26.09 Renens TL10 10.2 47'52 13/33 28/93 8/57
19.09 Vulliens 10.6 45'54 8/16 30/67  
13.09 Lutry TL9 9.7 41'16 25/70 72/245 6/57
05.09 Froideville 10.1 44'29 12/34 24/90  
29.08 Bussigny TL8 11.2 52'11 14/41  36/122 3/57
01.08 Carrouge ~7.0 32'07 3/11 6/26  
19.06 Romanel TL7 10.2 44'32 16/44   52/164 4/57
06.06 Savigny TL6 9.3 41'47 25/60   56/174 3/55
29.05 Pully TL5 10.0 49'04 43/98 117/289 4/54
17.05 Sauvabelin 2.8 14'08 7/12 22/55  
25.04 20km
Lausanne
10.0 44'13 99/798 346/2617  
04.04 Cheseaux TL4 10.4 45'41 67/219 188/606 5/49
28.03 Bambi TL3 7.2 33'38 18 /35 39/98 6/43
14.03 Chavannes TL2 6.0 28'26 17/30  49/100 11/39
17.01 Vidy TL1 8.0 38'55 37/55 112/172 22/35


19 courses
Total : 580 km - 48h15' (depuis septembre)
Décembre  : 166 km
Novembre  : 110 km
Octobre     : 128 km
Septembre : 176 km

4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 13:51

 

Alors que 2012 vient de se terminer, prenons un instant pour tirer le bilan sportif de cette année.

 

1. Statistiques annuelles

 

Course à pied :

1'754 km (contre 2'068 km en 2011), dont 248 de compétition. La différence est due aux pauses forcées de début d'année et celle volontaire de fin d'année, plus la non participation à de longues courses (Marathon, Sierre-Zinal, 20km).
162 sorties (164 en 2011), dont 25 de compétition.

 

Le kilométrage par mois avec les zones de FC est indiqué ci-dessous. 

Distance2012

 

On peut constater trois creux : en février-mars, dû à des blessures, août en raison de l'entraînement intensif de vélo en préparation du triathlon de Lausanne et en décembre en raison d'une pause de deux semaines. On remarque aussi un pic en octobre dû au semi-marathon et la préparation qui va avec.

 

Vélo :


1'205 km (contre 874 km en 2011)  en 38 sorties. La différence est due aux kms faits en hometrainer durant ma période de blessures en février/mars ainsi que la préparation du triathlon de Lausanne en août.

 

Le kilométrage par mois avec les zones de FC est indiqué ci-dessous. 

DistanceVelo2012

 

On voit bien l'entraînement de substitution à la course à pied de janvier à mars, puis celui pour le triathlon de juillet à septembre. Pour décembre, il s'agit à nouveau de hometrainer, durant la pause de course à pied.

 

2. Nouveautés 2012     

     

Les nouveautés en 2012 ont été les suivantes : 

  • Premières "bonnes sensations" à vélo lors de l'entraînement intensif pour le triathlon.
  • Première participation à un triathlon  - certes en relais, mais une très belle expérience, surtout pour l'avoir vécue en famille.
  • Préparatifs à l'organisation d'une course (Cross International de Lausanne)

  

3. Infirmerie 2012

 

L'année 2012 a mal commencé, avec une tendinite du tendon d'Achille droit qui a commencé à se manifester mi-janvier, après le Cross de Lausanne. Une consultation chez mon médecin généraliste, suivi de quelques séances de physio "douce" n'ont pas été très concluantes. Malgré une réduction du volume d'entraînement, des douleurs au genou gauche (syndrome rotulien) et à la hanche gauche sont venues en février accompagner la tendinite.

 

Une consultation en médecine du sport a lié ces problèmes à mes entorses de cheville à répétition, notamment celle du printemps 2011 (gauche, montée du Nozon) et d'automne 2011 (droite, Talent) et au petit orteil cassé fin décembre. Ces blessures m'ayant forcé à boiter, le déséquilibre a impacté d'autres parties des jambes, et j'en subis les conséquences. Il a été très difficile de trouver un physio disponible pour me remettre en place, mais j'ai eu la chance de tomber sur une perle rare, un ancienne coureuse de stade, qui m'a imposé des exercices assez durs, mais efficaces, que je pratique encore régulièrement. Le médecin du sport m'avait conseillé de ne pas arrêter complètement la course à pied, j'ai donc continué à m'entraîner, mais avec des allures et distances réduites. Ce fût une période assez difficile, je rêvais de pouvoir ressentir la souffrance d'une course trop rapide, plutôt que celle d'articulations et de tendons endoloris. Mon médecin m'avait aussi interdit de participer à des courses, je ne lui ai pas obéi - mais ai couru en mode "jogging".

 

Avec la physio et le volume d'entraînement réduit, j'ai pu revenir aux affaires en avril et en forme au mois de juin.

 

Malheureusement, mes chevilles ont encore subi des entorses en 2012 :

  • Droite en mai
  • Gauche en août
  • Droite en octobre
  • Droite en novembre (comme en 2011, juste avant le Talent)

J'ai aussi subi une gastro la semaine précédant Morat-Fribourg, ce qui explique peut-être ma contre-performance à cette course.


4. Courses 2012

 

Le tableau suivant donne des statistiques sur les 22 courses auxquelles j'ai participé en 2012.

 

La colonne "allure" donne l'allure moyenne au kilomètre en minutes. Les distances sont celles mesurées, pas celles annoncées par les organisateurs, car elles diffèrent parfois de plusieurs centaines de mètres. La colonne "M40%" indique ma position relative dans le classement des hommes 40-49 ans. La colonne "M%" indique ma position relative dans le classement général des hommes.

 

Les couleurs indiquent la performance relative des courses : du vert (meilleure) au rouge (pire) en passant par le jaune-orange (moyen).

 

         Stats2012

 

Un premier constat est que la fin de saison est bien meilleure que son début ! En effet, ayant été blessé dès la première course de 2012, il m'aura fallu attendre les courses de juin (Pully/Savigny/Romanel) pour revenir en forme et atteindre mon niveau de 2011. Avec le demi-tour du Lac de Joux, je retrouve un bon niveau et un classement dans les 10% meilleurs. Ecublens est en demi-teinte, puisque j'avais la vitesse, mais me suis arrêté et ai failli abandonner.

A part Morat-Fribourg, les courses après l'été ont toutes été réussies, même au delà de ce que je pouvais espérer.

 

Ma course la plus rapide est celle d'Yverdon (mon record d'allure sur une course), suivie par la One World Run - deux courses de 5 km où j'ai fait mieux que 4 min/km. Plus étonnant pour moi a été Prilly avec une moyenne de tout juste 4 min/km, certes la course était plus courte cette année, mais elle comprend la montée du Chasseur qu'il fallait grimper 5 fois - à comparer avec Lutry qui est (presque) plate où je me suis presque traîné à 4'09/km. Renens, tout aussi vallonnée que Prilly et aussi longue que Lutry a été courue plus vite que cette dernière. Finalement, j'ai couru le semi marathon de Lausanne plus rapidement que 15 autres courses qui font la moitié de sa distance.

 

La plus lente est la course de Chavannes, courue en mode "jogging", au beau milieu de ma période de blessure.

 

Top 5

Mes cinq meilleures courses, la meilleure en premier.

  1. Semi marathon de Lausanne : Un objectif un peu fou de descendre en dessous de l'heure et demie, et je le réalise au dernier moment. Une impression de vitesse (4'15/km de moyenne) que je n'avais jamais ressentie sur une course de cette distance, et pourtant avec des conditions météorologiques exécrables (neige, vent de face). Cerise sur le gateau, l'équipe du Footing Club que j'ai montée termine première.
  2. Triathlon de Lausanne : Une première pour moi avec la partie "vélo" du relais, Grâce à Robin, le nageur, j'ai pu débuter ma course de vélo dans les premiers, et avec l'entraînement que je m'étais imposé, je n'ai pas fait de la figuration. Une superbe épreuve effectuée en famille, avec une quatrième place au final, belle surprise pour une première participation.  
  3. Prilly : une allure d'enfer (4'/km de moyenne) pour un tracé vallonné et ma première course tactique.     
  4. Midnight Run : Couru dessous des 30 minutes sur un tracé difficile et classé dans le top 10%
  5. Renens : la première course après l'été où j'ai commencé à avoir de bonnes sensations et pouvoir "pousser" la machine.

Je rajoute en ex-aequo les courses de Pully, Savigny et Romanel qui étaient dans le Bottom 5 en 2011, et sur lesquelles j'ai amélioré mes temps en 2012.

 

Bottom 5

Mes cinq pires courses, la pire en dernier.

  1. Crissier et One World Run ces deux courses étaient dans le Top 5 en 2011, mais même si ce sont mes deux seuls podiums en 2012, je ne les ai pas mérités, car il n'y avait pas de concurrence sérieuse.   
  2. En ex-aequo : Cross de Lausanne, Bambi et Cheseaux : trois courses du Trophée pendant ma période de blessure que j'ai du effectuer au ralenti.   
  3. Ecublens  : Suite à des spasmes du diaphragme, je me suis arrêté avec l'intention d'abandonner. Je suis quand même reparti, mais la course était foirée.  
  4. Morat-Fribourg : Parti sur un bon rythme, j'ai eu une grosse défaillance au 12ème km, les 5 restants ont été bien pénibles.
  5. Chavannes : en plein milieu de ma période de blessure. Courue en mode jogging, j'ai été frustré de me voir dépassé par des coureurs qui finissent d'habitude derrière moi, et de perdre de précieux points (qui comptaient à double) au Trophée lausannois.

 

Prix

  1. One World Run  : 1er hommes vétérans et meilleur temps de la course.
  2. Semi-Marathon de Lausanne : 1er au classement par équipe.
  3. Course des castors (Crissier) : 3ème  hommes vétérans.
  4. Triathlon de Lausanne  : 4ème du relais mixte.
  5. (demi) Tour du Lac de Joux : 4ème M40.

 

Bétisier

Rien à signaler en 2012, j'ai utilisé le triple noeud à Prilly pour éviter de subir un lacet détaché au 3ème tour, comme en 2010 et 2011 !

 

5. Groupes d'épreuves

 

Défi sportif lausannois

C'est ma troisième participation à ce défi, qui consiste à effectuer des distances données dans plusieurs épreuves, dans des disciplines différentes. Ayant réussi en 2011 le défi le plus dur, le Super-Défi, je ne suis plus très challengé par cette épreuve, qui m'avait pris pas mal de temps et d'énergie. Comme annoncé dans le bilan 2011, j'ai choisi cette année de participer au Défi III. avec les épreuves suivantes :  

  1. Course d'orientation : 9 km - technique moyen (CO de Sauvabelin) 
  2. Marche : 30 km (Marche romande à Mézières)
  3. Natation : 2 km (24 heures de Lausanne)  
  4. Course à pied : 21 km (Semi-Marathon de Lausanne)

La journée lausannoise du vélo tombant le même jour que la course de Savigny, je n'ai pas pu y participer. Bien que le triathlon de Lausanne compte pour le défi, le relais mixte du triathlon de Lausanne ne comptait pas pour le Défi III (mais il a compté pour Robin).

Defi-Banniere-2011

 

 

Ayant un peu souffert lors de la course d'orientation en 2011, j'ai suivi un stage de 4 matinées d'initiation à la CO, qui m'a permis de me débrouiller lors de la compétition de Sauvabelin (et a aussi profité à Linda qui me suivait).

 

Pour la marche romande, nous avons effectué les 30 km en footing (10 km/h) avec Linda, sans trop de difficulté (pour moi).

 

Pour la natation, j'y suis allé comme chaque année en touriste, n'ayant fait que deux entraînements préalables, mais je savais que je n'aurais aucun problème à tenir la distance.

 

Pour la course à pied, le semi marathon étant mon objectif principal, il était planifié indépendamment du défi

 

Il n'y a pas eu grande gloire à boucler ce défi. C'était surtout sympa d'y avoir participé en famille, car comme en 2011 Linda (Défi III) et Robin et Tanguy (Défi Junior) s'y sont aussi inscrits et ont réussi leurs défis. 

 

Pour 2012, je pense à nouveau participer, mais je ne sais pas encore dans quelle catégorie. Il y aura à nouveau collision de date entre la journée du vélo et la course de Savigny, mais aussi entre la marche romande et la course des Singes.

  

Galops du terroir

  

Comme annoncé lors du bilan 2011, j'ai décidé de ne pas participer à ce championnat, pour ne pas être forcé d'aligner des courses sur des semaines/weekends consécutifs. Il comportait en 2012 deux courses de plus (soit 11 en tout), et il fallait finir 6 épreuves pour être classé. J'ai néanmoins participé à deux courses comptant pour les Galops - le (demi) tour du lac de Joux et la soirée de course à pied (5'000m) sur piste d'Yverdon.

 

 

Logo-GalopTerroir

 

 

 

Avec l'expérience acquise sur le Trophée, j'ai continué à assister le responsable des classements des Galops, et je pense que cette collaboration a été positive, démontrant ainsi que Galops et Trophée sont plus complémentaires que concurrents.

 

Je ne pense pas participer au Galops en 2012, mais peut-être m'aligner sur quelques courses, pour autant qu'elles n'interfèrent pas trop avec celles du Trophée ou les classiques.

 

Trophée lausannois 

 

C'est ma quatrième participation à ce championnat, qui consiste à courir au moins sept courses sur treize possibles. Ces courses sont espacées sur l'année, avec au plus deux courses dans un même mois.

 

Banderole4

 

En 2009, le Trophée comportait douze courses, et je les avais toutes faites. En 2010, j'en ai couru douze sur treize, ayant dû faire l'impasse sur la course de Bussigny, en raison d'une fête de famille en Valais le même jour. En 2011, j'en ai couru onze sur treize, avec impasse sur Bussigny pour les mêmes raisons qu'en 2010 et un abandon au Talent. Je n'ai donc pas obtenu le challenge. En 2012, j'ai scoré 12 épreuves (Bussigny manque, en raison toujours de la fête de famille) et obtiens à nouveau le challenge.

 

Je termine 11ème de ma catégorie sur 50 inscrits, avec 3474 points. Ce nombre de points est bien plus élevé que lors des années précédentes, mais il faut tenir compte d'un changement du mode de calcul, chaque participation à une course donnant des points fidélités qui sont cumulés. Sans cette modification, j'aurais eu 3414 points, ce qui est quand même 10 de plus que mon meilleur score précédent, en 2010. Ceci correspond à un classement moyen de 12ème aux sept meilleures courses, aussi mon meilleur résultat.

 

En 2012, j'avais terminé 12ème de ma catégorie sur 60 inscrits, avec 3388 points (classement moyen de 17ème aux sept meilleures courses). En 2010, j'avais aussi terminé 12ème (sur 65) avec 3404 points (14ème en moyenne) et en 2009, aussi 12ème (sur 57), avec 3387 points (17ème en moyenne). 

 

Je passe donc enfin la douzième place et manque de peu la 10ème, pour 2 points. Il faut néanmoins relativiser ce classement, car ayant participé à presque toutes les courses, j'ai bénéficié d'un net avantage avec les points fidélité (60). D'autre part, la participation dans ma catégorie était moins importante que dans les éditions précédentes (50 contre 60). Ayant été blessé lors de la course de Chavannes, je n'ai pu profiter, comme certains de mes adversaires, de la relative faible participation à cette course pour faire un bon score, qui en plus comptait double.

 

Depuis 2010, je fais partie de l'organisation du trophée, pour la partie informatique. Le bilan en est globalement positif. J'ai mis au point des outils qui sont maintenant rodés et malgré quelques petites erreurs ponctuelles, je pense que les résultats ont été publiés plus rapidement qu'en 2011 et avec une meilleure précision. Le nouveau site Internet semble être bien apprécié par tous, je reçois régulièrement du feedback très positif.

 

En 2013, je vais à nouveau participer au Trophée, en essayant de marquer le plus de points possible. Je n'obtiendrai pas le challenge, car je sais déjà que je vais manquer au moins trois courses : le Cross de Lausanne (que j'organise), le challenge Bambi (veille du Marathon de Milan) et la course de Bussigny (fête de famille en Valais). D'autre part, ce sera ma dernière année en catégorie M40, ce qui fait que j'y serai désavantagé, les autres coureurs étant plus jeunes que moi. Le Trophée ne sera donc pas un objectif principal en 2013. Par contre en 2014, je serai le plus jeune de la catégorie M50, et je compte bien en profiter !

 

Tour du pays de Vaud

 

Comme en 2011, je n'ai pas participé au TpV cette année, car cela faisait trop de courses, avec l'ajout de deux épreuves au printemps. Je n'ai aucun regret d'avoir pris cette décision.

 

5. Bénévolat

 

Mes activités de bénévolat se sont poursuivies en 2012 pour :

 

  • Classements du Trophée lausannois
  • Gestion des inscriptions en ligne du Trophée lausannois
  • Administration du site du Trophée lausannois
  • Support aux classements des Galops du Terroir
  • Administration du site du Trophée du Talent/Forcethon Talent
  • Résultats des courses pour le site du Footing Club (en alternance avec la Webmistress)

 

Mes activités de bénévolat se sont étendues en 2012 avec :

 

  • Design, reprise et administration du nouveau site d'A Travers Pully
  • Direction du Cross International de Lausanne et préparation de l'édition 2013
  • Design du flyer et des dossards du Cross de Lausanne

 

Ces activités vont encore s'étendre en 2013, avec :

 

  • Direction de l'édition 2013 du Cross International de Lausanne
  • Administration de la Newsletter du Trophée lausannois
  • Rédaction en chef de la revue tri-annuelle "Mmmille-pattes" du Spiridon romand.

 

6. Bilan 2012

 

Mon bilan de 2012, malgré un début catastrophique, est très positif. J'ai pratiqué d'autres sports que la course à pied, notamment le vélo, ce qui m'a permis de varier les activités et voir d'autres paysages. En fin d'année, j'ai bien amélioré mes résultats par rapport aux années précédentes, avec un volume d'entraînement inférieur. Je suis même un peu étonné de résultats comme celui de Prilly où j'ai tenu une allure de 4 minutes/km sur un parcours qui n'est pas plat. Je n'ai pas l'impression d'avoir changé ma manière de m'entraîner. Peut-être que la pause forcée du début d'année, le choix plus sélectif des compétitions auxquelles j'ai participé et un mental plus fort y ont contribué.

 

En relisant les objectifs que je m'étais fixés au début de l'année, je me rends compte que je les ai bien suivis :

  • Améliorer mes résultats aux courses du Trophée - ça a été le cas pour les 6 dernières
  • Participer aux courses lausannois - fait, avec des meilleurs résultats au semi marathon et à la Midnight Run
  • Participer à un triathlon - fait, même si n'est que comme membre d'un relais
  • Privilégier la qualité à la quantité - fait, avec 20% de courses en moins qu'en 2010 et 2011

 

7. Objectifs 2013

 

L'objectif en 2013 sera à nouveau de privilégier la qualité à la quantité et de consolider les performances sur les courses de 10 km.      

  1. Marathon de Milan - objectif principal, 3h15 ou moins. 
  2. Un 10 km en moins de 40'.
  3. Autres courses lausannoises - 20 km, Sauvabelin, 1/4 ou 1/2 marathon, Midnight run.
  4. Sierre-Zinal - effacer la contre performance de 2011.   

Dans les "non-objectifs" : pas de Tour du pays de Vaud ni Galops. Ceci dépend évidemment aussi des choix de Linda et des pressions du Footing Club et des autres coureurs...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
23 mai 2012 3 23 /05 /mai /2012 12:05

Après près de  3 ans et plus de 500 postes, j'ai décidé de passer ce blog en mode jogging, c'est-à-dire d'en réduire la voilure.

 

Le déclencheur initial de cette décision a été que le logiciel que j'utilisais pour publier les tracés de mes sorties a cessé de fonctionner suite à une mise à jour. Je me suis donc mis à évaluer des alternatives, impliquant un nouvel investissement de temps. Ceci a lancé en moi une réflexion sur le sens et l'intérêt de ce blog.

 

La réflexion a abouti aux poins suivants :

 

  • La publication des entraînements est automatisée et elle prend peu de temps. Pas contre la liste de mes entraînements n'est pas très intéressante (ni pour les lecteurs, ni pour moi, car j'ai plus d'informations dans SportTracks) et dilue l'accès au vrai contenu (articles rédigés).

 

  • Je passe plus de temps à raconter mes courses qu'à les courir. Je passe en plus beaucoup de temps avant (récolte d'articles de presse) et après (articles de presse, recherche de photos, scanning) la course pour préparer les articles.

 

  • A force de vouloir en faire toujours plus, les dernières courses se sont transformées en shootings photographiques, au détriment du contact avec les autres coureurs et de la sérénité nécessaire pour aborder une compétition.

 

  • Lorsque j'ai commencé ce blog, c'était en compagnie d'autres bloggeurs (qui se reconnaîtront). Il y existait alors une certaine forme d'émulation, voire de compétition à celui qui pondrait le plus bel article. Ces bloggeurs ayant petit à petit cessé de rédiger, je me retrouve un peu esseulé et sans l'émulation qui régnait il y a encore une année.

 

  • Bien que le blog soit lu par un certain nombre de visiteurs, je reçois très rarement de feedback, et je dois dire que les retours récents étaient plutôt une reconnaissance polie de personnes ayant lu un article en Z, voire des remarques sur le fait qu'il y avait trop à lire.
    Il est clair que le mélange entraînements/récits de courses ne facilite pas la fidélisation du blog.
    Je sais qu'il y a des personnes qui lisent "silencieusement" le blog, certaines m'abordent parfois lors d'une course et cela me fait plaisir, mais de manière générale, j'ai quand même l'impression d'écrire dans le vide.

 

  • Mon but initial avec ce blog était de pouvoir retrouver des informations sur mes courses passées, afin de pouvoir mieux préparer celles à venir. Dans la pratique, je me rends compte que la partie des articles qui traite effectivement du récit de course tient en quelques lignes. Le reste, qui me prend l'essentiel du temps, ne m'est pas utile.

 

En conséquence, les changements que je vais apporter à ce blog sont les suivants :

 

  • Les entraînements sans texte rédigé ne seront plus publiés ici. Pour ceux que cela intéresse, ils seront toujours sur Garmin Connect, voir la première boîte sur la colonne de droite. Pour y accéder, il est nécessaire de disposer d'un compte Garmin Connect (inscription gratuite).

 

  • Les récits de course et divers seront toujours publiés, mais limités à la course elle-même et, dans un premier temps, sans photos ni article de presse, à part peut-être un logo, le prix et un dossard. Plus tard on verra.

 

  • Les articles de presse concernant les courses du Trophée lausannois seront sur le site du Trophée.

 

  • Les parcours ne seront plus publiés au format Google Earth. Un lien vers l'activité Garmin Connect  les remplacera (ce lien ne nécessite pas de compte Garmin Connect).

 

Voila. J'espère que ce nouvelle formule "light" ne décevra pas trop de monde, et que les raisons qui ont motivé ma décision trouveront votre compréhension.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 23:59

Pour clôturer définitivement l'année sportive 2011, les CR de quatre soirées de remise de prix.

 

1. Soirée des mérites du Footing Club (8 décembre 2011)

2. Remise des prix du Trophée lausannois 2011 (2 février 2012)

3. Soirée du Défi sportif lausannois 2011 (7 février 2012)

4. Remise des prix des Galops du terroir 2011 (9 mars 2012)

 

 

1. Soirée des mérites du Footing Club (8 décembre 2011)

Footing-logo

 

Comme chaque année début décembre, se déroule la soirée de remise des mérites du Footing Club. Elle se déroule, comme l'année passée, à la grande salle de Corcelles-le-Jorat, avec à nouveau de la fondue au menu.

 

Merites-p1000631

 

Suite au Marathon de Lausanne (CR 19ème Lausanne Marathon (30 octobre 2011) où j'avais réussi avec un peu de stress à mettre sur pied une équipe avec des membres du Footing, j'ai eu le plaisir quelques temps après de recevoir une coupe. En effet, notre équipe, initialement classée 4ème, a finalement obtenu la troisième place (sur 5..) et la coupe qui va avec.

 

Marathon-Prix10

 

Raymond  Corbaz m'a donc demandé de remettre cette coupe à l'équipe méritante, ce que j'ai fait lors de cette soirée.

 

Merites-p1000634

 

L'équipe, avec Frédéric, Valérie, Geneviève et Christian. Miguel, Cecilia, Don, Michel, Jacky, Philippe et Jean-Michel, qui faisaient aussi partie de l'équipe, n'ont, à mon grand regret, pas été appelés. Je les félicite ici !

 Mérites-p1000653

 

J'ai aussi eu le plaisir de pouvoir garder cette coupe.

 

Marathon-Prix11

 

 

Après près de deux ans passés au Footing Club, nous avons eu l'honneur, Linda et moi de figurer parmi les mérites 2011.

 

Merites-p1000665

 

Footing-Prix1

 

Merites-p1000668

 

Merites-p1000677

 

Une soirée très sympathique en plein hiver, avec la chaleur de tous les amis avec qui on peut discuter pour une fois sans être essoufflé.

 

2. Remise des prix du Trophée lausannois 2011 (2 février 2012)

  TL00-Banderole

 

Tradition aussi début février, la remise des prix du Trophée lausannois 2011. C'est le comité d'organisation de la course "A Travers Romanel" qui est chargé cette année de préparer cette remise.

 

Suite à  des remarques sur la "non spécificité" des prix pour les enfants, nous avons décidé cette année, en plus de bons d'achats, de leur remettre un diplôme personnalisé, donc un exemple se trouve ci-dessous.

 

TL00-Diplome

 

Le 2 février, en début de matinée, Raymond Corbaz m'appelle, car la personne qui était sensée amener les prix ne pourra le faire. Par chance, Linda était disponible et ira dans la matinée chercher ces prix au magasin New Concept.

 

Nous nous rendons au centre de Prazqueron en début de soirée, il fait une température glaciale. Par chance, nous pouvons mettre la voiture toute proche de la grande salle et y amener les gros cartons sans risquer de geler en chemin.

 

Remise prix Trophée 2011 - 202

 

Nous retrouvons Anne-Laure et Philippe, co-organisateurs de la course, en pleine mise en place de la salle et du buffet. Anne-Laure avait remporté le Trophée, catégorie W40 en 2009.

 

Remise prix Trophée 2011 - 205

 

Remise prix Trophée 2011 - 009

 

Patrick Gilliand, le président du Trophée, vient d'arriver, suivi de Raymond Corbaz, et avec Linda  nous mettons en place les banderoles et la table des prix. Je fais signer à Patrick les diplômes pour les enfants.

 

Remise prix Trophée 2011 - 001

 

Remise prix Trophée 2011 - 012

 

Remise prix Trophée 2011 - 013

 

Vers 18h45, les premiers participants arrivent. Comme en 2011, j'ai pris mon appareil de photo pour immortaliser cette soirée. Je ne vois pas passer le temps durant l'apéritif initial, il y a tellement de connaissances à saluer !

 

Remise prix Trophée 2011 - 023

 

Vers 19h45, nous poussons les participants vers la grande salle. Il y a tellement de monde qu'il faudra ajouter des chaises.

 

Remise prix Trophée 2011 - 167

 

Nous avons cette année laissé un bon temps de parole à nos sponsors, qui permettent la gratuité de la participation du Trophée et de sa soirée de remise des prix. Ci-dessous Jean-Pierre Venturino, qui est la fois sponsor (Expert Détraz) et participant assidu au Trophée.

 

Remise prix Trophée 2011 - 036

 

J'ai l'occasion aussi de dire quelques mots, sur le nouveau site et les principes de classement. Contrairement à 2011, j'avais cette fois-ci préparé mon speech.

 

L'animation a consisté en l'interview par Raymond Corbaz de deux journalistes sportifs et jeunes retraités : Jacques Wullschleger (Le Matin, à gauche) et Olivier Delapierre (LFM, à droite). Ces deux orateurs font le même constat que, malgré l'engouement croissant du public pour la course à pied, les rédactions ne sont pas vraiment intéressées à couvrir les épreuves locales, à moins qu'une célébrité ne figure sur la ligne de départ.

 

Remise prix Trophée 2011 - 061

 

La distribution des prix commence ensuite par les enfants, puis les adultes. Les vainqueurs de la catégorie M et de la catégorie W reçoivent une coupe offerte par la ville de Lausanne.

 

Remise prix Trophée 2011 - 014

 

Linda, 5ème de la catégorie W40 est primée.

 

Remise prix Trophée 2011 - 097

 

Est ensuite distribuée la coupe BCV, qui récompense les coureurs ayant participé à 12 ou 13 courses.

 

Trophee-Prix1

 

Je l'avais remportée en 2009 et 2010. Elle m'échappe hélas en 2011, car j'ai dû faire l'impasse sur la course de Bussigny (fête de famille) et ai abandonné sur blessure au Trophée du Talent, donc 11 courses seulement. Linda ramènera une coupe à la maison. Il y avait tellement de concurrents qui ont mérité cette coupe, que la zone de remise des prix était bondée !

 

Remise prix Trophée 2011 - 142

 

Remise prix Trophée 2011 - 158

 

Nous avons décidé depuis cette année de récompenser, pour leur fidélité, les coureurs ayant été classés 10 et 15 fois. Comme nous mettons en place cette récompense cette année, il nous semblait dommage que celui qui a été classé 11 fois doive encore attendre quatre participation pour recevoir ce prix. Exceptionnellement donc, tous les coureurs avec 10 participations et plus seront donc récompensés cette année, mettant ainsi les "compteurs" au bon niveau.

 

La soirée se termine par le tirage au sort de beaux prix, dont un sera obtenu par mon ami Yves.

 

Avec le nombre d'orateurs et de prix à remettre, la soirée a un peu tiré en longueur, il faudra un peu adapter le concept pour 2012. Nous aidons ensuite à remettre la salle en place et profitons des restes du buffet.

 

Remise prix Trophée 2011 - 199

 

Deux bémols à cette soirée.

 

Tout d'abord une concurrente qui m'appelle trois jours avant la remise pour contester le classement, alors qu'il est publié depuis deux mois, et que les prix sont déjà commandés. Après avoir analysé point par point le classement, il s'avère que le litige repose sur la course Bambi (il y a donc 10 mois),où la personne est arrivée en retard et à qui quelqu'un aurait dit que son temps/classement serait "corrigé". Désolé, de mon côté, je ne peux que me baser sur le classement officiel, et dix mois après la course, rectifier le classement n'est plus vraiment possible. Cette personne n'est pas venue à la soirée.

 

Ensuite, un email reçu d'un parent après la soirée, se plaignant que son enfant était inconsolable de ne pas avoir reçu de coupe BCV. Il s'avère que cet enfant avait participé à 10 courses, alors qu'il en fallait au moins 11 pour la coupe. Mais comme il avait participé à la course bonus, il avait 11 résultats, et son papa lui a dit qu'il aurait la coupe. Désolé, ici aussi, le règlement et les résultats publiés indiquent clairement, avec des couleurs, qui reçoit la coupe ou pas, et le papa aurait dû vérifier avant de faire des promesses.

 

En rentrant, la température avait encore baissé, mais elle n'a pas diminué la chaleur ressentie dans pleins d'échanges sympathiques durant cette soirée.

 

Remise prix Trophée 2011 - 207

 

 

3. Soirée du Défi sportif lausannois 2011 (7 février 2012)

Defi-Banniere-2011

 

Quelques jours après la remise des prix du Trophée (et un second entraînement manqué), c'est la soirée du Défi sportif lausannois. La soirée, organisée par la ville de Lausanne, dispose évidemment d'un budget plus important que celle du Trophée. Cette année, nous nous y rendons en famille, car j'ai convaincu Linda, Robin et Tanguy de participer au Défi 2011, et ils ont joué le jeu. La soirée a lieu au casino de Montbenon. En nous installant dans la salle, nous y retrouvons quelques têtes connues, que ce soit des courses du Trophée ou du Footing Club.

 

 

Defi-0488

 

En attendant le début des présentations, les noms des participants ayant réussi leurs défis sont affichés. Je fais partie des 13 qui ont accroché le super-défi à leur palmarès, dont une femme. Pierre-Nicolas, participant au Trophée, fait aussi partie de ces 13, et j'en connais deux autres - le monde est petit.

 

Defi-0494

 

Les différents orateurs se suivent, avec une information intéressante sur le fait qu'environ la moitié des inscrits (800) a réussi son Défi, soit un rapport assez semblable à celui que nous constatons au Trophée. Un des présentateurs mentionnera les concurrents qui se sont lancés un peu naïvement sur le parcours technique long de course d'orientation et ont mis plus de 3 heures. Nous nous regardons avec Yves... (CR Coupe du Gd Jorat - course d'orientation (15 octobre 2011) .

 

Nous aurons droit à une présentation du championnat du monde de Course d'orientation qui se tiendra en 2012 dans le canton de Vaud. Une information intéressante est que la course d'orientation comptant pour le Défi aura lieu cette année au printemps et au Bois de Sauvabelin, que je connais comme ma poche, habitant tout près et l'ayant parcouru de long en large en m'entraînant.

 

Leila Bashum, athlète non voyante, viendra nous expliquer qu'elle se mise à la natation (où elle a un niveau mondial) suite à son inscription au Défi lausannois et sa participation au 24 heures de natation. Elle avait parrainé la course de Renens en 2011 (CR 5ème course pédestre de Renens (24 septembre 2011) - TL11 ). J'apprendrai qu'elle s'entraîne en fait dans le même club que Robin, qui la connaît et que son chien est devenu la mascotte du club.

 DEFI2011 009

 

Après deux apparitions d'un groupe de claquettes, que je trouve un peu longues. nous passons à l'apéritif que se déroule dans la salle du sous-sol.  

Defi-0498

 

 

 Defi-0504

On peut me voir, ainsi que Linda, sur quelques unes des photos ci-dessous (style : Trouvez Charlie):

 

 En bas à gauche, en pleine discussion avec Jean-Luc.DEFI2011 046

 

 

Tout à gauche, Linda tout à droite.

DEFI2011 057

 

 

En plein milieu, Linda à droite.

DEFI2011 058

 

Je vais récupérer mon prix, un beau linge (serviette) de bain au couleurs du Défi, dont nous repartirons avec 4 exemplaires.

 

Defi-Prix1

 

Chacun recevra un diplôme.

 

Defi-Diplome 

Je récupère aussi mon livret du Défi, où les cases correspondantes aux épreuves effectuées sont poinçonnées (avec un trou en forme de coeur, le symbole du Défi). Alors que je cherche mon livret dans la caissette, qui aura été en désordre pour les "B", durant tout 2011, une jeune participante m'indique "il est là !". Je me demande comment elle connaît mon nom et elle me dit qu'elle lit mon blog. Si tu lis ce CR, meilleures salutations, jeune inconnue !

 

Defi-0506

 

Defi-Carte1

Defi-Carte2Defi-Carte3 

 

 

Toute la famille en profite aussi pour se réinscrire pour l'édition 2012 avant de rentrer.  DEFI2011 048

 

 

4. Remise des prix des Galops du terroir 2011 (9 mars 2012)

GT00-Logo

 

Les Galops du Terroir sont un nouveau championnat créé en 2011 et regroupant, de manière similaire au Trophée lausannois, plusieurs courses du Jura / Nord vaudois.

 

J'ai pour ma part été classé à 5 des 9 courses des Galops, ce qui me vaut de figurer au classement final, mais dans une position un peu misérable, puisque je suis 12ème sur 15. Il faut dire que j'ai couru en retenue sur la plupart des courses, mais ausi que les 11 coureurs devant moi étaient .. meilleurs que moi.

 

Linda, qui n'a effectué que 4 courses, n'est donc pas classée, mais était aussi invité à la soirée de remise des prix. Celle-ci se déroule à Valeyres-sous-Rances, sous l'égide de la course des Renards.

 

De manière originale, la soirée débute par un footing de groupe. Avec l'état de mes jambes qui limite mes possibilités sportives, nous décidons de faire l'impasse sur cette entrée en matière. Alors que nous profitons d'un superbe crépuscule sur la route de Valeyres, au moment de nous garer, nous assistons à l'arrivée des coureurs des Galops.

 

Soirée Galops 001

 

 La soirée se déroule dans la grande salle et débute par un apéro, en attendant que les galopeurs se douchent.

 

Soirée Galops 004

 

L'affiche de l'édition 2012 est alléchante.

 

Soirée Galops 008

 

Nous y retrouvons quelques connaissances, Patrick, organisateur du Trophée, que les Galops ont invité en tant que championnat ami (les représentants des Galops avaient été invités de même à la soirée du Trophée). Max, le chien de Patrick aura été d'une sagesse exemplaire tout au long de la soirée.

 

Soirée Galops 003

 

Patrick (à gauche) , son épouse Elizabeth, ainsi que sa fille Nathalie, accompagnés de Linda et de Yann.

 

Soirée Galops 012

 

Les prix pour les coureurs sont bien alignés.

 

Soirée Galops 006

 

Pierre-Philippe Blanc, responsable de la course des Renards, hôte de la soirée, anime la remise des prix.

 

Soirée Galops 018

 

 Les organisateurs des courses des Galops. Je connais Michel (soirée sur piste + cross d'Yverdon, 2ème depuis la gauche), Danièle (semi des Côtes de l'Orbe, 4ème depuis la gauche) et Philippe (course des Grottes, à droite). Manque Josiane (Ronge-Talons) sur la photo.

 

Soirée Galops 017

 

La remise des prix est bien cadencée. Sandra remporte la catégorie W.

Soirée Galops 020

 

Les gagnants des différentes catégories reçoivent de superbes paniers garnis.

 

Soirée Galops 022 Soirée Galops 028

 

La soirée se déroule dans la bonne humeur. Des salades nous sont tout d'abord servies, puis de belles assiettes de pâtes.

Soirée Galops 026

 

Puis un excellent dessert.

 

Soirée Galops 025

 

Malgré mon résultat médiocre, je serai quand même récompensé, pour avoir aidé à établir les classements des Galops. Michel (ci-dessous) a accepté de compiler les résultats pour les Galops - il se rendra vite compte que c'est une tâche qui prend du temps. L'expérience acquise dans le cadre du Trophée m'a permis de l'assister dans cette activité, une belle collaboration entre les deux championnats, qui sont plus complémentaires que concurrents.

 

Soirée Galops 027

 

Je repartirai donc avec un carton de vin de la région et un excellent souvenir de cette soirée très sympathique.

Vive les Galops !

 

Soirée Galops 029

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 11:36

Alors que 2011 vient de se terminer, prenons un instant pour tirer le bilan sportif de cette année.

 

1. Statistiques annuelles

 

Course à pied :

2'068 km, dont 375 de compétition.
164 sorties, dont 30 de compétition.

 

Le kilométrage par mois est indiqué ci-dessous.   

    Distance2011

 

On peut constater deux creux : en mai, dû à des ligaments déchirés (cheville gauche, lors de la montée du Nozon) et en novembre/décembre, en raison d'une cheville droite bien foulée (la semaine de la course du Talent). On remarque aussi un pic en octobre dû au marathon et la préparation qui va avec, malgré un refroidissement.

 

Vélo :


874 km en 19 sorties.

Le kilométrage par mois est indiqué ci-dessous.

 

 

DistanceVelo2011   

 

Le pic de mai coïncide avec la journée lausannoise du vélo et sa préparation, ainsi que le report de discipline dû aux ligaments déchirés. L'hiver relativement doux a permis de démarrer la saison dès février, mais passée la journée du vélo, l'accent a été mis sur l'entraînement de course à pied de montagne, délaissant le vélo. Décembre correspond à l'achat du cycletrainer (vélo d'intérieur).

 

2. Groupes d'épreuves

 

Défi sportif lausannois

C'est ma seconde participation à ce défi, qui consiste à effectuer des distances données dans plusieurs épreuves, dans des disciplines différentes. J'ai choisi cette année de participer au défi le plus dur, le Super-Défi, avec les épreuves suivantes :  

  1. Marche : 40 km (Marche romande à Mézières)
  2. Vélo : 160 km (Journée lausannoise)
  3. Natation : 4 km (24 heures de Lausanne)  
  4. Course d'orientation : 14 km - technique long (CO du Grand Jorat) 
  5. Course à pied : 42 km (Marathon de Lausanne)

Defi-Banniere-2011

 

 

Je tire un bilan positif de ce super défi, parce comme en 2010, il m'a forcé à remonter sur selle. Le vélo constitue un très bon complément à la course à pied. Il m'a permis de garder un certain niveau lors de ma blessure à la cheville en mai. C'est aussi un bon moyen d'entraîner l'endurance longue sans les désagréments et la fatigue des sorties longues de course à pied.

 

La distance de 160 km à vélo, grande inconnue pour moi, m'avait retenu en 2010 de participer au super défi. Cette année, avec l'achat d'un vélo de course fin 2010, je les ai effectués sans vraiment de problème, mais à une allure modérée et en prenant des pauses aux ravitaillements.

 

Pour la natation, j'y suis allé un peu en touriste, n'ayant fait que trois entraînements préalables, mais je savais que je n'aurais aucun problème à tenir la distance.

 

Pour la course à pied, il a évidemment fallu suivre un plan pour le marathon, mais il était prévu indépendamment du défi.

 

La course d'orientation était une nouvelle discipline pour moi. Je m'y suis inscrit un peu par curiosité et aussi pour avoir une épreuve de plus que les quatre nécessaires. Ceci m'a permis de diminuer la pression sur le marathon, car sinon j'aurais impérativement dû le terminer pour remporter le défi. Ce fût un bon choix, car étant encore convalescent d'une crève au Marathon, j'ai pu garder l'option de sagesse d'abandonner. Je me suis aussi présenté en touriste à la course d'orientation, pensant qu'avec mon niveau de course à pied, les 8 km annoncés allaient être une formalité réglée en moins d'une heure. Il m'en aura fallu le triple...

 

Pour 2012, je pense à nouveau participer, mais dans une catégorie moins dure, défis 2 ou 3. La journée du vélo tombant le même jour que ja course de Savigny, il me faudra vraisemblablement faire l'impasse sur l'épreuve cycliste.

  

Galops du terroir

  

C'est ma première participation à ce nouveau championnat, similaire au Trophée lausannois, mais avec des courses dans le Jura - Nord vaudois. Il consiste à courir au moins cinq épreuves sur neuf parmi les suivantes (en gras celles sur lesquelles je me suis aligné) :

 

  1. Montée du Nozon, Croy
  2. Vallorbe - Dent de Vaulion, Vallorbe
  3. Ronge Talons, Goumens-la-ville
  4. Cross des Grottes, Vaulion
  5. Course des renards, Valeyres-sous-Rances
  6. Semi des Côtes de l'Orbe, Arnex
  7. Soirée de course à pieds, Yverdon   
  8. Cross de Wasimolo, Molondin
  9. Cross populaire, Yverdon

 

Ces courses sont espacées sur l'année.

 

 

Logo-GalopTerroir

 

Je tire un bilan mitigé de cette participation. J'y ai d'une part obtenu mon deuxième podium 2011, mais d'autre part je n'ai pu être vraiment compétitif sur aucune des courses : blessure à la montée du Nozon, proximité de Romanel/marche romande et pluie diluvienne aux Ronge-Talons, semi des Côtes de l'Orbe la veille de Lutry, proximité de Renens (course bonus du Trophée) pour la soirée d'Yverdon et fatigue du Marathon pour les Wasimolo.

 

Je termine 12ème de ma catégorie sur 15 finalistes, ce qui est mal payé par rapport à mes classements, mais juste, car ceux qui sont classés devant moi sont meilleurs. La participation aux Galops semble avoir été l'apanage des très bons coureurs, contrairement au Trophée où l'éventail des forces est plus large.

 

Avec l'expérience acquise sur le Trophée, j'ai pu assister le responsable des classements des Galops, et je pense que cette collaboration a été positive, démontrant ainsi que Galops et Trophée sont plus complémentaires que concurrents.

 

Je ne pense pas participer au Galops en 2012, mais peut-être m'aligner sur quelques courses, pour autant qu'elles n'interfèrent pas trop avec celles du Trophée ou les classiques.

 

Trophée lausannois 

 

C'est ma troisième participation à ce championnat, qui consiste à courir au moins sept courses sur treize possibles. Ces courses sont espacées sur l'année, avec au plus deux courses dans un même mois.

 

Banderole4

 

En 2009, le Trophée comportait douze courses, et je les avais toutes faites. En 2010, j'en ai couru douze sur treize, ayant dû faire l'impasse sur la course de Bussigny, en raison d'une fête de famille en Valais le même jour. En 2011, j'en ai couru onze sur treize, avec impasse sur Bussigny pour les mêmes raisons qu'en 2010 et un abandon au Talent. Je n'obtiens donc pas le challenge BCV.

 

Je termine 12ème de ma catégorie sur 60 inscrits, avec 3388 points. Ceci correspond à un classement moyen de 17ème aux sept meilleures courses. En 2010, j'avais aussi terminé 12ème (sur 65) avec 3404 points (14ème en moyenne) et en 2009, aussi 12ème (sur 57), avec 3387 points (17ème en moyenne). Je finis donc au même rang qu'en 2010 (et 2009), mais avec moins de points, ceci étant dû à de moins bons classements en moyenne, l'absence de résultat au Talent (abandon) qui avait été mon second meilleur résultat en 2010 et une participation plus nombreuse à Prilly cette année.

 

Depuis 2010, je fais partie de l'organisation du trophée, pour la partie informatique. Le bilan en est globalement positif. J'ai mis au point des outils qui sont maintenant rodés et malgré quelques petites erreurs ponctuelles, je pense que les résultats ont été publiés plus rapidement qu'en 2010 et avec une meilleure précision. Le grand chantier de 2011 aura été la mise en place du nouveau site Internet, qui semble être bien apprécié par tous.

 

En 2012, je vais à nouveau participer au Trophée, en essayant de marquer plus de points, et, qui sait, grignoter une place ou deux.

 

Tour du pays de Vaud

 

Comme décidé fin 2010, je n'ai pas participé au TpV cette année, car cela faisait trop de courses avec les trois autres groupes d'épreuves. Je n'ai eu aucun regret d'avoir pris cette décision.

 

3. Nouveautés 2011     

     

Les nouveautés en 2011 ont été les suivantes : 

  • Première participation à une course d'orientation (CO du Gd Jorat) - plus difficile que prévu, mais très ludique.
  • Première course sur piste (5km d'Yverdon) - intéressant, il faut trouver le bon rythme et le tenir.
  • Plus longue distance à vélo (160 km)   - pas aussi dur que je ne l''imaginais, mais très long.
  • Courses de montagne - pas une grande réussite
  • Premiers podiums

 

4. Courses 2011

 

Le tableau suivant donne des statistiques sur les 27 courses auxquelles j'ai participé en 2011.

 

La colonne "allure" donne l'allure moyenne au kilomètre en minutes. Les distances sont celles mesurées, pas celles annoncées par les organisateurs, car elles diffèrent parfois de plusieurs centaines de mètres. La colonne "M40%" indique ma position relative dans le classement des hommes 40-49 ans. La colonne "M%" indique ma position relative dans le classement général des hommes.

 

Les couleurs indiquent la performance relative des courses : du vert (meilleure) au rouge (pire) en passant par le jaune-orange (moyen).

 

         Stats2011

 

Un premier constat est que comme en 2010, mes classements relatifs les meilleurs sont dans les grandes courses populaires (20km, Morat, Marathon. Cheseaux). Paradoxalement, le plateau est plus relevé sur les petites courses régionales. J'ai par contre aussi été bien classé dans de toutes petites courses (pour ma catégorie) comme Crissier, le 1/4 des Côtes de l'Orbe ou la One World Run, mais aussi très mal classé comme aux 5km d'Yverdon ou à Plan Névé. On voit un bilan assez mauvais pour toutes les courses de côte/montagne : Nozon, Anzère, Plan Névé et Sierre-Zinal.

 

Ma course la plus rapide est celle d'Yverdon - pas de miracle, il n'y avait que 5 km sur terrain dur, suivi par la One World Run. Lutry où je frôle d'habitude les 4 min/km était bien moins rapide cette année, en raison de la fatigue du 1/4 des Côtes de l'Orbe la veille - je suis allé plus vite à Prilly, Renens, Sévelin et surtout Bambi, qui sont pourtant moins plates.

 

La plus lente est la course de Plan Névé, mais c'est dû au grand dénivelé. Hors courses de Côtes et Marathon, c'est le Cross des Wasimolo, suivi par Pully qui ont été les plus lentes.

 

Top 5

Mes cinq meilleures courses, la meilleure en premier.

  1. One World Run : Ma première victoire, difficile de mieux se classer, mais j'aurais pu faire un meilleur temps sans la blessure d'octobre.
  2. Bambi : J'ai tenu le bon rythme sur toute la course et à une moyenne très rapide de 4'10 au km, sans flancher sur la montée finale.  
  3. En ex-aequo : 20 km de Lausanne, Morat-Fribourg et Cheseaux : trois longues classiques où je me suis senti à l'aise et ai amélioré mes temps.     
  4. En ex-aequo : Crissier et 1/4 des côtes de l'Orbe : Deux podiums, même si la participation était faible, je pense y avoir bien couru.
  5. En ex-aequo : Renens : une course qui comptait double et que j'ai bien tenu, me permettant de consolider me place au classement du Trophée et Sévelin où j'ai fait un très bon classement général, mais, il faut le dire, avantagé par une grande participation de populaires.

Bottom 5

Mes cinq pires courses, la pire en dernier.

  1. 5km d'Yverdon : Malgré avoir terminé 2ème de ma série, globalement je me suis très mal classé, la piste n'est pas vraiment mon fort.   
  2. En ex-aequo : Chavannes, Pully et Romanel : trois courses du Trophée qu'après trois participations j'ai encore de la peine à maîtriser.   
  3. Lutry : Une course que j'avais bien courue les années précédentes, mais cette année, ayant couru le 1/4 d'Orbe la veille, pas d'excuse, je me suis mis minable.
  4. En ex-aequo : AnzèrePlan Névé  et Wasimolo : Difficulté à être compétitif, que ce soit aux fortes descentes (Anzère) ou montées (Plan Névé). Ceci dit, faisant abstraction du résultat, j'ai beaucoup aimé Plan Névé pour les conditions particulières qui y régnaient et que j'ai pu rendre dans des articles pour le Mmmilles-pattes et Zatopek.
  5. Sierre Zinal : beaucoup d'entraînement spécifique et d'attentes, qui se sont soldées par un long calvaire et un classement minable.

 

Prix

  1. One World Run  : 1er hommes vétérans et meilleur temps de la course.
  2. Course des castors (Crissier) : 3ème  hommes vétérans.
  3. Semi des Côtes de l'Orbe : 3ème hommes vétérans.
  4. Marathon de Lausanne : 3ème au classement par équipe.
  5. Mérite sportif : du Footing Club Lausanne.

 

Occasions manquées

 

  1. Le marathon de Lausanne pour lequel je m'étais bien préparé et fixé un objectif à 3h15. Une crève les jours précédant la course m'obligera à revoir cet objectif à la baisse et faire moins bien qu'en 2010.
  2. La course de Sauvabelin pour laquelle j'ai dû me résoudre à déclarer forfait, pour cause de blessure.
  3. Le Trophée du Talent, qui aurait pu m'amener des points au Trophée lausannois, mais durant lequel j'ai dû abandonner sur blessure.  

 

En plus des cinq courses du TpV, il y a cinq courses auxquelles j'ai participé en 2010 mais pas en 2011 : Kerzers, cross des Grottes et Moudon-Thierrens par manque d'intérêt, Jouxtens par collision avec une autre activité et Sauvabelin pour cause de blessure.

 

 

Bétisier

  1. Prilly : lacet détaché au 3ème tour, comme en 2010 !
  2. Course d'orientation du Grand Jorat : Pensant me balader sur 8 km, il me faudra plus de trois heures pour trouver tous les postes.
  3. Semi des Côtes de l'Orbe : Long combat pour maintenir mon walkman en place. Ne suis pas resté pour la remise des prix alors que j'étais sur le podium.     

 

5. Bénévolat

 

En 2010, mes activités de bénévolat consistaient essentiellement à établir les classement du Trophée et à les transmettre à la Webmistress du site du Footing. En 2011, ces activités se sont étoffées ainsi :

  • Design, mise en place et administration du site du Trophée lausannois
  • Design, mise en place et administration du site du Trophée du Talent
  • Résultats des courses pour le site du Footing Club (en alternance avec la Webmistress)

Ces activités vont encore s'étendre en 2012, avec :

  • Design, reprise et administration du nouveau site d'A Travers Pully
  • Direction du cross international de Lausanne (dès l'édition 2013)
  • Rédaction en chef de la revue tri-annuelle "Mmmille-pattes" du Spiridon romand.

 

6. Bilan 2011

 

Mon bilan de 2011 reste plutôt positif, même si deux blessures et une crève l'ont un peu assombri. J'ai pratiqué d'autres sports que la course à pied, ce qui m'a permis de varier les activités et voir d'autres paysages. J'ai globalement maintenu mes résultats par rapport à 2010, avec un volume d'entraînement semblable.

 

Je suis déçu de mes courses de montagne, et notamment Sierre-Zinal, qui était mon objectif principal. Peut-être que je ne me suis pas correctement entraîné, ou trop tard dans l'année.

 

Un point négatif, que j'avais déjà identifié en 2010 est le nombre de course trop important - difficile d'être motivé pour chaque compétition quand elles se succèdent à un rythme effréné. Le fait de côtoyer beaucoup de coureurs amène une certaine surenchère - on a l'impression d'être isolé si l'on ne s'inscrit pas aux courses où "tout le monde va". Je m'étais fixé comme objectif pour 2011 de faire moins de courses, j'en ai finalement couru autant qu'en 2010, il me faudra reconduire cet objectif en 2012 et le tenir.

 

 

7. Objectifs 2012

 

L'objectif en 2012 sera de privilégier la qualité à la quantité.      

  1. Trophée lausannois - objectif principal, améliorer mes résultats sur chaque course.        
  2. Autres courses lausannoises - 20 km, Sauvabelin, 1/4 ou 1/2 marathon, Midnight run.
  3. Un Triathlon.   

Dans les "non-objectifs" : pas de marathon à l'étranger, pas de classique à la Kerzers, Sierre-Zinal ou Escalade, pas de Tour du pays de Vaud ni Galops. Ceci dépend évidemment aussi des choix de Linda et des pressions du Footing Club et des autres coureurs...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 17:19

Un CR un peu particulier, puisqu'il ne s'agit pas d'une compétition, mais d'une expérience inédite pour moi en CAP.

 

Au mois de mai, alors que j'étais en arrêt de CAP suite à un déchirement de ligaments à ma cheville gauche, j'ai été contacté par Christophe, co-directeur du Footing Club, qui avait l'intention d'organiser sur trois jours, le weekend du Jeûne  en septembre, un camp avec des membres du groupe "fort" du club. Bien que dans ma situation physique il était difficile de planifier sur un aussi long terme, j'ai néanmoins annoncé mon intention d'y participer. Linda était aussi conviée, mais a décliné, notamment parce qu'elle ne nous voyait pas laisser les enfants seuls trois jours.

 

Passé le paiement d'un acompte, la situation est restée calme sur le front des informations, jusqu'à l'entraînement 7x350 (FCL), où Christophe nous a donné plus de détails sur le déroulement de ce camp.

 

Le départ du camp a été fixé le samedi matin à 7h00 sur le parking du centre sportif de Mauvernay au Chalet-à-Gobet, point de départ habituel des entraînements du Footing. Alors que je me lève à 5h30 pour me préparer, il tombe des cordes. Linda m'amène au point de rendez-vous, et dès que nous sortons de la voiture, la pluie cesse, un phénomène qui se produira sur toute la durée du camp !

 

Après un briefing de Christophe sur la route à suivre, nous nous répartissons dans les différentes voitures. J'embarquerai dans celle de Raoul, avec Gabriela et Aurélie. Après un arrêt pour prendre un café au restauroute du Gd-St-Bernard, nous entamons la remontée de la vallée du Rhône. Nous arrivons à notre destination, le centre de vacances et de sport de Fiesch, dans la vallée de Conches, en Haut-Valais.

 

 

 

Fiesch-Plan

Comme on peut le voir, ce complexe est immense - en plus des logements, il comprend un restaurant, deux salles de gym, une piscine, un sauna, une zone de sport (basket, volley) en tartan, un immense mur de grimpe, un mini-golf, et j'en oublie plein.

 

Nous nous rendons au bâtiment d'information pour y retrouver les autres coureurs du camp, alors que Christophe se charge des détails administratifs. Nos logements sont dans le bâtiment 8, "Massa". Nous nous y rendons sans tarder, pour poser nos affaires et nous préparer pour le premier entraînement. Les quatre filles se partageront une chambre, les trois couples auront droit à une chambre chacun, les vingt  garçons se répartissant en cinq chambres. Je me retrouverai avec Philippe, Didier et Pascal. Les chambres comprennent deux lits simples et deux lits superposés, dont je prendrai le lit supérieur.

 

A 10h30, nous nous retrouvons en tenue de course pour Camp Fiesch - 1. Endurance  (Garmin Connect). Nous partons en échauffement en remontant le Fieschertal. Il y a des nuages, mais le soleil les perce et il fait assez chaud, alors que nous entamons la montée. Le rythme devient assez élevé et la pente augmente - on voit assez clairement qu'il y a deux niveaux de coureurs présents. Deux ou trois participants sont un peu lâchés dans la montée et nous nous arrêtons pour attendre tout le monde et séparer l'entraînement en deux groupes, que j'appellerai par la suite "forts" et "moyens". Pour ma part, j'irai avec le groupe moyen, qui va redescendre sur Fiesch, sous le coaching de Christophe, alors que le groupe fort va continuer à monter quelques minutes.

 

Après une bonne heure, et une dernière petite montée pour rejoindre le centre, nous effectuerons un stretching complet sous la conduite de Julie. Une douche rapide (chaque chambre dispose d'une salle de bain, mais à quatre il faut aller vite) et nous nous retrouvons au réfectoire à 12h30. Il est immense, car il doit permettre de nourrir l'ensemble du centre. Durant le weekend, il n'y avait que trois groupes dont le notre, qui n'occupaient qu'un dixième de la place disponible. Menu : goulash et pâtes.

 

Je profite de la pause après le repas pour faire une petite sieste, mais quelques minutes après avoir fermé les paupières, je suis réveillé par un tintamarre de sonnailles : en effet la désalpe bat son plein et passe tout près du centre. 

 

Nous avons rendez-vous à 14h50 pour Camp Fiesch - 2. Ecole de course (Garmin Connect). Il a plu pendant toute l'heure de midi, et alors que tous les coureurs sont équipés de vestes de pluie et écoutent le briefing de Christophe à l'abri, je suis en T-Shirt sous la pluie à attendre le fix GPS, pour la plus grande hilarité du groupe. J'aurais finalement raison, cas la pluie cessera quelques minutes plus tard. Après 25 minutes d'échauffement autour de Fiesch, nous nous retrouvons sur la zone en tartan du centre sportif. Les coureurs Steeve (prof d'éducation physique) et Julie (physio et ancienne coureuse de sprint) nous ont préparé un programme d'école de course. Nous allons effectuer plusieurs exercices pour entraîner les diverses phases de la foulée. Tout le groupe est en ligne et nous pratiquons les exercices sur la largeur du terrain. Puis chacun à son tour effectuera des sprints, Julie et Steeve commentant et corrigeant les styles de chacun. Nous terminerons par un entraînement de sprint "lancé" par une descente et d'un virage à pleine vitesse. Domenico fera peur aux coachs en manquant de peu le muret qui fermait le virage ! Cet entraînement était particulièrement intéressant, j'aimerais bien en faire plus souvent dans le cadre du Footing !

 

En plus de courir et de diriger des exercices, Julie prodiguera des massages à certains coureurs durant les pauses - elle aura eu le camp le plus intensif de tous !

 

Nouvelle douche, et nous avons une heure et demie avant le souper. Certains iront au sauna, pour ma part j'irai à la piscine nager 2 km.

Nouvelle douche et nous nous mettons en tenue de ville pour aller souper au restaurant. Bien qu'ayant réservé, le service était un peu dépassé et il faudra attendre presque 21 heures pour que les premiers plats arrivent, alors que nous avions tous une faim de loup après deux entraînements ! Je prendrai pour ma part des röstis garnis d'une tranche de porc, qui me caleront bien, avec comme dessert un sorbet à l'abricot arrosé d'abricotine du Valais.. Fatigué, je rentrerai dès la fin du souper. D'autres auront une fin de soirée plus sportive...

 

Après une bonne nuit de sommeil, je suis réveillé à 6 heures et surfe un peu sur mon HTC Desire HD en attendant que mes collègues de chambrée se réveillent à 7 heures. Il tombe des cordes et les jambes sont une peu raides de la veille, la journée ne s'annonce pas de manière très encourageante. Le petit déjeuner est pris au refectoire à 7h30 - certains coureurs ont une petite mine.

 

A 8h30, nous prenons les voitures pour nous rendre à Reckingen, plus haut dans la vallée du Rhône, et effectuer Camp Fiesch - 3. Endurance à Reckingen  (Garmin Connect). Alors que nous devons embarquer avec Raoul, il ne se souvient plus où il a garé sa voiture (tard) la veille. Nous ferons le tour du centre pour la retrouver... Nous arrivons à 9h15 à Reckingen. La température a bien fraîchi par rapport à la veille, mais par miracle la pluie a cessé de tomber, alors que le reste de la Suisse est inondée. Je mettrai un maillot léger à manches longues et des shorts 3/4. Christophe avait initialement prévu d'aller dans la région de Bettmeralp, mais vu les conditions météo et l'abaissement des chutes de neiges, il a dû y renoncer et nous allons courir en plaine.

 

Le parcours est pratiquement plat. Assez vite les deux groupes se séparent, je resterai avec le groupe moyen mené par Christophe. Le groupe fort semble en vouloir et nous distance rapidement. Après 45', nous atteignons Ulrichen, où nous faisons demi-tour. A 6 km de l'arrivée, le groupe fort, qui a tourné un km plus loin, nous rejoint, lancé à pleine vitesse. Je m'y accroche et ferai le retour à une allure bien plus rapide que l'aller.

 

De retour à Reckingen, nous ferons quelques étirements en attendant le groupe moyen, qui lui fera encore quelques accélérations. Nous reprenons les voitures, puis retour sur Fiesch. Rapide douche et repas au réfectoire. Au menu : tranche de viande et frites.

 

Après une sieste un peu trop longue, je me réveille fatigué. Il a de nouveau plu des cordes. Je me mets en tenue de course et à 15h nous partons faire Camp Fiesch - 4. VMA  (Garmin Connect). Alors nous sortons de notre batiment, la pluie cesse à nouveau miraculeusement. Nous partons nous échauffer sur un parcours très vallonné, et j'ai beaucoup de peine, il fait froid, le vent nous fouette aidé d'un petit crachin,  mon organisme commence à ressentir la charge d'entraînement, et je suis surtout pris d'un fort besoin très désagréable, probablement dû aux frites de midi. Néanmoins il faut assurer et alors que nous arrivons sur la route prévue pour la séance VMA, je suis prêt. Il s'agira de faire 15x 30/30 en tiroir (30" aller, 30" repos, 30" retour, 30" repos et ainsi de suite). Les deux groupes sont séparés, chacun partant d'une des extrémités de la route. il faudra donc bien tenir notre droite, car les deux groupes se croiseront au milieu. Les réflexes VMA reprennent vite le dessus et j'atteindrai 18.5 km/h sur la partie montante, 20 km/h sur la partie descendante. Après un footing de décrassage et quelques étirements, je fonce dans la chambre pour régler mon problème de digestion...

 

Nous avons quelques minutes pour mettre des habits secs et nous rendre à 16h30 en salle de gym. Ayant lieu en salle, il n'y a donc pas de relevé GPS ou cardio pour "Camp Fiesch - 5. Force et agilité". Nous y retrouvons Steeve et Julie, qui ont préparé deux programmes. Nous nous séparons en deux groupes.  Le notre ira pour commencer chez Steeve qui, après une petite théorie, nous montrera et fera effectuer divers exercices de force (sauts, équilibre, musculation). Nous passerons ensuite chez Julie qui nous montrera diverses méthodes de gainage, en passant chez chacun pour corriger les postures. Raymond Corbaz (directeur du Footing Club) et son épouse arriveront à ce moment pour assister aux activités du camp.

 

Après une n-ième douche rapide (un participant a dénombré 17 douches sur les trois jours du camp) , nous remettons les habits de ville et partons pour 19h souper à Fiesch, où Raymond et son épouse nous rejoignent. Cette fois-ci, le service est tellement rapide que la fondue nous est servie avant que nous ayons eu le temps de terminer notre apéro. Je prendrai à nouveau un sorbet à l'abricotine. L'ambiance est très chaleureuse et je resterai plus tard que la veille. Pour des raisons professionnelles, Christophe doit rentrer et tout le groupe lui fait une ovation, à laquelle je me joint, car ce camp a été organisé de manière parfaite !

 

Alors que je vais me coucher, il est 23h et Didier et Philippe dorment déjà. La fête bat son plein dans d'autres chambres, Pascal viendra se coucher vers 0h30.

 

Je dormirai un peu moins bien que la veille à cause de la fondue et serai de nouveau réveillé à 6h. Il pleut à nouveau en ce lundi matin de Jeûne fédéral et il fait encore plus froid que la veille. A 7 heures nous nous levons et commençons à ranger nos affaires. Petit-déjeuner à 7h30, puis nous finissons de paqueter nos affaires et de nettoyer les chambres.

 

Après trois jours de camp, les coureurs ont laissé leurs pairs de baskets dans le corridor, et il y plane une odeur assez peu ragoutante, mais ce n'est rien par rapport au local de séchage. Il est efficace, car les vêtements et chaussures humides de la veille sont secs le matin, mais l'odeur qui règne est simplement infecte

 

A 8h50, nous nous retrouvons aux voitures pour continuer la sortie de la veille en nous rendant à Ulrichen pour Camp Fiesch - 6. Endurance à Ulrichen (Garmin Connect). Arrivés sur place, il fait 4°C et les montagnes aux alentours sont blanches de neige. Mais à nouveau, la pluie a presque cessé, mis à part quelques flocons qui vont tomber ça et là. Le groupe démarre très lentement, on sent que tous ont les muscles raidis par la fatigue et le froid. La plupart ont mis vestes, pantalons longs et gants. Pour ma part, j'ai juste mis un mailot léger à manches longues et des shorts.

 

Après quelques kilomètres à plat, les groupes se sont naturellement séparés, je me retrouve avec le groupe fort. Arrivés à Oberwald, la plaine du Rhône se termine, et il n'y a pas d'autre choix que de commencer à monter ! Je croche dans cette montée et le groupe s'étale petit à petit. A un moment, je vois le groupe de tête s'arrêter et j'espère que nous allons redescendre, mais non, il nous attendait, et nous allons continuer à monter. La route goudronnée prend fin et se poursuit par un chemin encore plus raide. Les plus forts s'y engagent, et avec 7 ou 8 coureurs nous décidons de redescendre. Le groupe moyen avait déjà rebroussé chemin au bas de la montée.

 

Alors que nous rejoignons la plaine, nous avons le vent dans le dos et les plus forts du groupe prennent de l'avance, nous retrouvons un petit groupe de quatre, Aurélie, Pascal, Domenico et moi. Nous courons à un rythme élevé et sentons que chacun a hâte d'arriver. Aurélie partagera les deux sucres de raisin qui lui restaient en quatre morceaux égaux pour nous donner un petit boost pour la fin. Le groupe qui avait monté le petit chemin est sur nos talons, nous nous alignons pour les laisser passer, mais ils ralentissent  : nous ayant en point de mire, ils auront couru à plus de 15 km/h pour nous rattraper ! Nous finirons l'entraînement en groupe - il se terminera par six accélérations de 120m - mes jambes ne voudront en faire que deux.

 

A Ulrichen, nous retrouvons le groupe moyen qui nous a attendu au chaud dans un café. Retour à Fiesch où nous allons nous doucher aux vestiaires de la salle de sport, nos chambres ayant été rendues le matin. Un dernier repas en groupe à la cantine (pâtes) et nous embarquons dans les voitures pour rentrer à Lausanne. Je prendrai celle de Philippe, avec mes deux autres camarades de chambrée et nous arriverons à Lausanne vers 16h00.

 

Je suis très content de ce stage. Comme une bonne partie des participants, je me demandais comment j'allais supporter plusieurs entraînements quotidiens. Nous avons couru près de 60 km en trois jours. Finalement, tout s'est bien passé et les organismes s'adaptent naturellement au volume d'effort, Tous les participants étaient enchantés du stage et aucune blessure n'a été à déplorer. L'esprit était excellent, tout le monde a participé à fond dans les activités, avec un vrai esprit de groupe, une bonne humeur communicative et avec beaucoup d'entraide dans toutes les tâches inhérentes à un camp de ce type. 

 

Je ne peux encore dire si ce camp m'a permis de m'améliorer, mais c'est une expérience à renouveler dès que possible !

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 17:10

 

Une fois n'est toujours pas coutume, cet article ne traite ni d'un entraînement, ni d'une course, mais d'un test de condition/capacité physique. Le Footing Club avec lequel je m'entraîne encourage ses membres à effectuer à intervalles réguliers (selon son niveau de compétition) un test de condition physique. Le membres du Footing Club profitent d'un rabais de 20% sur le montant du test si ils l'effectuent dans l'unité de médecine sportive du CHUV.  En effet, son directeur, le Dr Gérald Grémion est aussi membre du Footing (je l'ai dans mes listes de cotisants), bien que je n'aie jamais eu l'occasion de le rencontrer à l'entraînement, j'ai assisté à une de ses présentations lors du mini stage marathon début 2010 (Mini stage marathon - Test VMA ).

 

Comme beaucoup de membres du Footing autour de moi avaient effectué ce test (comme Linda ou Valérie - Blog de Valcox), je me suis dit que c'était mon tour. Pour la petite histoire, en comparant nos résultats avec Linda, nous avons remarqué qu'elle avait effectué son test le 20 juillet 2010, soit exactement une année avant moi. J'ai appelé début juin pour prendre rendez-vous, mais les premières places disponibles ne l'étaient que mi-juillet. Les instructions que j'ai reçues téléphoniquement étaient de me présenter 15 minutes avant le test à l'hôpital orthopédique pour les formalités et de prendre mes affaires de sport.

 

Le blog de Valérie contenait un lien très intéressant (Manuel de référence) décrivant le  protocole du test, et je m'en suis servi pour assurer une préparation optimale au test. Suite à ma participation assez épuisante samedi au CR 28ème Tour des Alpages - Anzère (16 juillet 2011), je m'étais proposé de récupérer un peu avant le test de mercredi, avec un petit entraînement lundi. Vues les conditions météo et une motivation en baisse, je ferai finalement l'impasse sur l'entraînement de lundi, ainsi que celui non-officiel du Footing Club de mardi (Linda aussi, s'entraînera en solo mardi). C'est donc avec trois jours de repos "dans les jambes" que je me présente à ce test, ce qui n'est pas des plus désagréables...

 

Je quitte donc mon travail et prends le M2 pour arriver comme convenu à 14h45 devant l'hôpital orthopédique. La flèche montre la salle où le test a eu lieu. Pour la petite histoire, c'est dans ce bâtiment que Linda travaille, au 7ème et dernier étage.

 

Lactate-0

 

J'entre donc par l'entrée principale et m'annonce à la réception. On m'indique alors de passer à l'admission, qui est constituée de plusieurs boxes situés approximativement derrière le panneau "interdiction de stationner" sur la photo ci-dessus. Je décline mon identité (au moyen de ma carte d'identité et celle de mon assurance maladie) et le collaborateur me pose des questions précises tout en entrant des informations dans son terminal. Après quelques minutes efficaces, il imprime des étiquettes et m'indique de monter au 4ème. Sur les papiers qu'il me remet, je constaterai qu'il y a des informations que je ne lui ai pas données, donc mon dossier était déjà présent dans le système et une bonne partie des questions posées avaient pour but de confirmer les données dans le système - c'est rassurant de savoir que mon cas est déjà sous contrôle .

 

Comme je ne trouve pas d'escalier, je prends l'ascenseur pour le 4ème et ai la surprise de ne monter que d'un étage. En effet, topographie de Lausanne oblige, l'entrée principale de l'hôpital orthopédique est au 3ème étage...

 

Arrivé au 4ème, les indications fléchées m'amènent facilement à l'unité de médecine du sport. A l'entrée d'un bureau qui semble être le secrétariat de l'unité se trouve une feuille qui nous invite à nous annoncer. Ce que je fait.

 

Je suis alors apostrophé par le boss de l'unité, le Dr Gérald Gremion (ci-dessous), qui me demande "C'est vous Bob le coureur !". Je ne peux qu'acquiescer, un peu surpris par la popularité inattendue en ces lieux de mon modeste blog ! Il s'avère que le Dr Grémion et son épouse lisent donc mon blog (malgré mes précautions de sioux, ils ont réussi à démasquer mon pseudonyme) et le trouvent drôle (j'aurais dit en***ant, mais chacun ses goûts). Cela met donc un peu de pression sur ce compte rendu, car il sera lu par un spécialiste, qui plus est dans hiérarchie professionnelle de Linda...

 

Lactate-3

 

Alors que je discute avec le Dr Gremion, l'infirmière en charge du test vient me trouver. Le Dr Gremion lui annonce que c'est "Bob le coureur", elle n'a pas l'air de saisir l'allusion. Je fixe le plafond.

 

L'infirmière est Chantal Daucourt - je l'apprendrai un peu plus tard du Dr Gremion - ex-championne  d'Europe  de VTT ! Elle m'indique l'emplacement du vestiaire homme où je vais me mettre en habits de course.

 

Je pénètre ensuite dans la salle où le test va avoir lieu. Au centre se trouve le tapis de course sur lequel l'essentiel du test va se dérouler. La photo ci-dessous montre Chantal sur  le tapis que je vais fouler durant l'heure à venir.

 

Lactate-1

 

Chantal enclenche le tapis à 7.5 km/h pour que je m'échauffe. Je ne suis pas très à l'aise sur ce type d'engin, ma seule expérience étant celle des essais de baskets chez New Concept. Néanmoins, l'engin est ici bien plus large, et je m'y habitue rapidement. Chantal me demande de courir un peu plus près de la barre, ce que je garderai en tête durant tout le test.

 

Elle me posera ensuite quelques questions sur mon état avant le test, qui sont résumées dans le rapport ci-dessous. M'étant renseigné sur le protocole auparavant, je suis un peu surpris qu'il n'y ait pas de question sur la prise d'alcool dans les jours/heures précédant le test. Selon le protocole, je me suis proactivement abstenu depuis 72 heures. Le rapport indique "aucun" alcool dans les 12h précédant le test, alors que cette question ne m'a pas été posée. Je peux comprendre que ce genre de question soit plutôt gênant et sauté dans le cas général.

 

Lactate-7

 

 

Chantal me tend une ceinture cardio-fréquence-mètre Polar que j'ai un peu de peine à positionner, le mécanisme de fermeture étant assez différent de celui de ma Garmin.  Le test débute par une phase d'échauffement. Le tapis est mis à 7 km/h, j'ai quelques minutes pour m'habituer à courir sur ce type d'engin. Vu ma forme, Chantal montera le tapis à 8 km/h.

 

Le principe du test est le suivant. Lors d'un effort prolongé, l'organisme produit de l'acide lactique. Contrairement à ce que l'on pensait il y a encore peu, cet acide lactique n'est pas une sorte de déchet délétère de l'activité musculaire qui empoisonne les muscles et cause crampes ou courbatures. Il s'agit d'un produit intermédiaire et nécessaire de la chaîne énergétique qui permet à l'organisme de développer sa puissance lors d'activités d'endurance. Le lactacte est donc une forme de carburant, mais les muscles ne sont capables de n'en utiliser qu'une certaine quantité.  Cela veut dire qu'à partir d'un certain niveau d'effort, l'organisme produit plus de lactate que les muscles ne peuvent en consommer. La concentration de lactacte dans l'organisme augmente alors, ce qui indique une "saturation" du métabolisme aérobique. Des études ont montré que la zone à partir de laquelle la quantité d'acide lactique devient trop élevée pour que les muscles arrivent à la consommer correspond à la limite supérieure de l'endurance. De manière simplifiée : la zone d'endurance dure tant que les lactates sont consommés aussi vite qu'ils sont produits.

 

Le test consiste donc à faire courir le sujet par paliers de plus en plus rapides et de mesurer la concentration des lactates après chaque palier. La valeur plus ou moins arbitraire de 4.0 mmol/l est définie comme la concentration à partir de laquelle l'organisme n'est plus capable de consommer le lactate aussi vite qu'il est produit.

 

Chantal m'explique le protocole du test. La seule différence par rapport au protocole Swiss Olympic est que les paliers seront échelonnés de 1.5 km/h, au lieu de 1.8km/h. Ceci me réconforte, car je trouvais que 1.8 km/h était un saut énorme surtout dans les hautes vitesses. Il s'agira donc de courir des séries de 3 minutes en commençant à 8 km/h, en augmentant de 1.5 km/h à chaque série, avec 30 secondes de récupération entre chaque série. Le test ressemblera donc à un circuit kényan, exercice qui me convient.

 

Ci-dessous, Chantal en tenue d'infirmière, fait passer un test à  un cycliste.

 

Lactate-2

 

Après chaque série, je dois indiquer mon estimation de l'effort effectué selon l'échelle de Borg ci-dessous. Le tapis dispose d'un écran qui m'indique notamment la durée écoulée, donc je sais à peu près où j'en suis dans mes séries. Le cardio-fréquence-mètre n'est par contre pas relié à l'appareil mais à une montre Polar qui est fixée sur le montant du tapis, mais selon un angle qui ne me permet pas de la consulter pendant que je cours. 

 Lactate-8b

 

Le test débute à 8 km/h. Pas de problème. Après les 3 minutes, le tapis passe à 4 km/h, ce qui fait que je ne peux vraiment m'arrêter et dois marcher. Chantal me pique au doigt pour prélever un peu de sang et mesurer mon taux de lactate. Comme cela m'arrive souvent lors de ce type de prise de sang, qui plus est en plein effort, un jet soudain la surprend et elle devra changer de gants. Les 30 secondes de récupération seront donc par la suite occupées en grande partie par la prise de sang qui s'opère en marchant à 4 km/h plutôt qu'à l'arrêt.

 

Le paysage durant le test. A l'époque où j'ai connu Linda, elle travaillait dans le bâtiment de gauche (hôpital Nestlé)

Lactate-5

 

Après la seconde série, Chantal n'a pas besoin de me repiquer, la perforation dans mon doigt se rouvre sur pression pour libérer du sang. Il en sera ainsi jusqu'à l'avant dernière série, à laquelle il faudra me repiquer. Mon doigt en gardera un beau "bleu" douloureux le soir suivant.

 

Lactate-9

 

La vitesse augmente de série en série, et Chantal propose d'ouvrir le fenêtre et d'enclencher le ventilateur, ce que j'accepte volontiers ! A 14 km/h cela devient sérieux, mais gérable. Le palier suivant à 15.5 km/h est rapide, mais je le tiens sans problème. A 17.0 km/h, c'est vraiment vite pour moi, mais je m'imagine en situation de course et ça passe assez bien. Je transpire quand même pas mal et j'oublie de regarder où en sont mes pulses durant la pause/prise de sang. Il faut dire qu'entre le ralentissement du tapis, la prise de sang et l'accélération du tapis, il ne reste pas vraiment beaucoup de temps dans les 30 secondes pour récupérer. Chantal m'encourage (c'est dans le protocole) quand ça commence à être dur.

 

Après 17.0 km/h, Chantal me demande si je veux continuer. J'acquiesce et lui demande d'être prête à arrêter le tapis à mon signal. A 18.5 km/h, je sens que c'est vraiment très vite pour moi, mais le but est d'y aller à fond, alors j'y vais. Après une minute, je sens que mes muscles des cuisses commencent à tétaniser et j'annonce que je veux arrêter. Chantal me motive pour que je tienne jusqu'à 1'30" soit la moitié de l'intervalle, que j'atteins, avec grand peine. Alors que le tapis s'arrête, je constate que ma FC est à 175, conforme à ma FC max - je me suis donc bien donné à fond. Selon le protocole, on considérera donc que j'ai accompli la moitié du palier entre 17.0 et 18.5 km/h, soit 17.7 km/h.

 

Après le test, le tapis est remis à une vitesse footing pour la récup'. J'en profiterai encore 5 minutes pendant que Chantal prépare le rapport. En descendant du tapis après une demi-heure, j'ai la surprise de sentir toute la pièce se dérober sous mes baskets - mon système d'équilibre s'était habitué à courir sans déplacement relatif et il surcompense. Après quelques pas d'ivrogne, je retrouve mon équilibre.

 

Chantal me propose d'aller me doucher et me changer pendant qu'elle prépare le rapport. J'avais pour ma part prévu de courir quelques km après le test, histoire de compenser l'entraînement sauté de mardi. Je vais donc sortir de la salle de test et converser avec le Dr Gremion sur l'étape du jour du Tour de France en attendant.

 

Ayant récupéré mes affaires et rafraîchi mon visage, je retourne vers Chantal pour le verdict. Il est résumé dans le graphique ci-dessous, sur lequel j'ai mis en évidence en couleur les paramètres significatifs.

 

Lactate-6

Le test montre les résultats suivants :

 

Le seuil de 4 mmol/l (en vert) , c'est-à-dire le seuil à partir duquel je quitte l'endurance (en bleu), est à une vitesse de 14.1 km/h et une fréquence cardiaque de 155 b/m.

Ma vitesse maximale (en rouge)  est de 17.7 km/h et fréquence cardiaque de 175 b/m.

Ma VO2max "théorique" est de 57  mml/kg/min (appréciation : excellent  ).

Endurance aérobie : spécifique au sport : très bonne   / générale : excellente .

 

Ces résultats sont à comparer à ceux, plus empiriques, du test effectué en mars lors de Test VO2Max + retour (FCL) .

 

Finalement, ce test a confirmé de manière quantitative et calibrée des paramètres que je connaissais déjà - c'est donc sur une base solide et avec des objectifs réalistes que je peux envisager mes objectifs à venir. Rien que pour l'absence de surprise, l'investissement en temps et en finance dans ce tests est pour moi pleinement justifié ! 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 19:13

4ème course de la Tour de Sauvabelin
 Sauvabelin-logo.png

 


Lieu

Sauvabelin

Heure de Départ 19.05.2011 19:00:00
Catégorie Course Infos course
Distance 5 kilomètres Dénivelé +175 Dénivelé -120
Durée Totale Activité Pause
Allure Moy.   Allure Max. Allure Min.
Météo 24 °C Google Earth  
Equipement    
Classement  

 


Une fois n'est pas coutume, c'est un CR d'une course à laquelle je n'ai pas participé je rédige.... En effet en raison de la blessure (Infirmerie ), que je me suis infligée 12 jours plus tôt à CR 16ème Montée du Nozon (7 mai 2011) - GT01, il n'aurait pas été raisonnable de participer à cette course et compromettre la rétablissement de ma cheville jusqu'à la prochaine course du Trophée, dans 8 jours à Pully. En 2010, j'avais déjà dû courir en me retenant, en raison d'un orteil cassé - décidément pas de chance pour cette course. Et pourtant c'est une de mes préférées, car elle se tient tout près de chez moi, et je connais par coeur tous les petits chemins du bois de Sauvabelin pour m'y être entraîné fréquemment. 

Sauvabelin-Flyer-1

 

J'étais inscrit à la course, mais comme membre du Spiridon, je n'avais pas eu de finance à régler. Ma non participation n'implique donc pas la perte de ma finance. Linda va bien entendu y participer et je vais venir l'encourager.

 

Sauvabelin-Flyer-2

 

Pour ne pas être trop frustré de ne pouvoir courir, je vais faire une sortie  Chalet-à-Gobet - Froideville- Le Mont à vélo avant la course. En rentrant, je passe par la halle des fêtes de Sauvabelin pour y prendre le dossard de Linda. Je n'arrive pas encore à dire aux organisateurs que je ne vais pas participer. Je croise quelques collègues coureurs, comme Antonio.

 

Après m'être douché, je m'habille en "coureur", mais toujours avec mon attelle.

 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 211

 

Je me dis que je pourrais profiter de l'occasion pour faire quelques photos et emmène mon appareil. Avec Linda, nous montons sur la place des fêtes de Sauvabelin. Nous y rencontrons plein d'autres coureurs et amis.

 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 006

 

Une fois de plus , l'overblog team sera incomplète - c'est de ma faute cette fois

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 050

 

Pascal est venu avec son fils qui a une épaule en écharpe - je ne suis pas le seul blessé !  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 023

 

Stéphanie est aussi venue avec son fils, et il va courir !

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 018

 

Pendant que les coureurs partent s'échauffer, je commence à prendre quelques photos. Je pose les organisateurs en pleine discussion.  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 017

 

Il fait beau, pas trop chaud, et il y a quelques nuages pour donner de l'ombre - le temps idéal. Antonio (et sa tenue verte "Footing") se désaltère avant la course.

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 042

 

Je vais finir par annoncer mon forfait. Les charmantes bénévoles que je prends en photo au passage ont pitié de moi et j'ai droit au prix souvenir ! Je félicite au passage les nombreux bénévoles sur cette course qui ont fait un travail exceptionnel !  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 024

 

Le déroulement de la course est le même qu'en 2010. Le trajet de 5 km est effectué en contre-la-montre, les coureurs partant toutes les 30 secondes. Le départ se trouve sur la place de fête de Sauvabelin, l'arrivée, au sommet des 151 marches de la tour ! L'ordre de départ est donné par les numéros de dossards, qui ont été plus ou moins répartis par catégories. Partiront donc d'abord les dames, des plus expérimentées aux plus jeunes, suivis des hommes, aussi par âge décroissant.

 

Serge, mon rival du Trophée est aussi présent, mais faute de combatant, il n' y aura pas de "fight" ce soir   

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 052 

Je regarde le départ de la première dame.

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 064

 

Je vais ensuite me positionner vers la mi-course, au bas d'une descente orientée vers l'ouest, ce qui en ce début de soirée devrait donner une bonne lumière pour les photos. Je profite des derniers hommes qui s'échauffent sur ce tronçon pour régler la technique photo, car il s'agira d'aller vite, cette descente est rapide.  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 067 

 

La première coureuse à se présenter sera Stephanie, qui a rattrapé plusieurs concurrents parties avant elle et qui atteindra aussi la première le haut de la tour.  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 073

 

Je verrai ensuite passer Linda, elle aussi avec de l'avance sur des coureuses parties avant, puis Sandra à fond dans la descente. 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 078

 

Sandra rattrapera Linda dans les escalier de la tour, donnant la photo du 24 Heures ci-dessous. Aux encouragements provenant de la forêt en dessus de moi, je sais quand des concurrents arrivent au pied de la tour.

 

Après quelques photos manquées, ma technique s'améliore alors que les concurrents défilent. Le plus difficile sera quand plusieurs coureurs arrivent groupés d'obtenir des photos individuelles. J'ai essayé de les prendre un par un en jouant avec le zoom sur la durée pendant lesquels je les avais en ligne de mire, mais j'ai du en manquer un ou deux, masqués par le coureur devant eux. L'indicateur de charge de mon appareil photo passe des trois barres à deux, puis une .

 

Alors que je vois passer les derniers numéros de dossards attribués, je remonte le tracé pour prendre les dernières photos de course. J'ai la suprise de voir que c'est Isabel qui a le rôle de la coureuse-balai. 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 275

 

Je me rends alors rapidement vers la tour et ai l'occasion d'y voir arriver les derniers coureurs.  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 249

 

Je croise aussi les impressionantes Swiss Amazones, venues en "power" sur cette course. Soutenez-les ! Soutien aux Swiss Amazones

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 248

 

Etant au bas de la tour, je me dis qu'il n'est pas possible que je n'y monte pas.  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 271

 

Je négocie avec le bénévole qui en contrôle l'entrée - il me dit que je dois dois voir avec le chef, qu'il me montre vaguement du doigt. Je vais donc chez cette personne qui me dit "pas de problème". Je retourne donc vers le bénévole qui me laisse passer. Je monte au sommet de la tour par la voie "descente" pour ne pas géner les derniers coureurs et peux profiter quelques instants de l'ambiance de l'arrivée. 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 259

 

Nous avions convenu avec Linda qu'elle irait se doucher et se changer à la maison (c'est l'avantage de courir près de chez soi ). En redescendant de la tour, je la retrouve toute belle devant la halle de fête. 

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 276

 

Nous prenons un verre et attendons la remise des prix, alors que certains se restaurent après l'effort !  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 281

 

A un moment donné, le speaker nomme les coureurs qui vont être primés. J'entends le nom de Linda et celui d'Antonio. Il dit que ce n'est pas possible, mais reste quand même, ce qui n'est pas son style .

 

Linda sera deuxième de sa catégorie.

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 296

 

Et Antonio "le modeste" aussi deuxième de sa catégorie M50 où il débute cette année, derrière l'Iron Man Poget  

Course de la Tour de Sauvabelin 2011 290

 

La remise des prix se déroule  et je continue à photographier, sans flash, car l'indicateur de batterie de mon appareil est à zéro barre. Il rend l'âme lors de la remise des prix des juniors, que je ne pourrais immortaliser.

 

Je me rendrais compte en rentrant que j'ai pris un grand nombre de photos. Je les ai partagées sur Picasaweb afin que tout le monde puisse en profiter. J'ai bénéficié dans ma "carrière" de tant de photos de courses prises par des bénévoles au bord du parcours que c'est avec un énorme plaisir que je rends la pareille, pour une fois que les circonstances me laissent hors-course. J'enverrai le lien sur mes photos à l'organisateur de la course qui en fera les photos "officielles" de la course. A défaut d'avoir laissé ma trace dans le classement de cette course (où je figure comme DNF), j'aurais contribué par mes photos à son histoire.

 

Cadeau souvenir : une casquette

Sauvabelin-Prix 

 

Presse

  Sauvabelin-24H-11-05-17

24 heures du 17.05.2011

Sauvabelin-24H-11-05-20 

24 heures du 20.05.2011



Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 21:52

Quelques jours après la Remise des prix Trophée avait lieu celle du Défi lausannois.

 

2. Défi sportif lausannois

Defi-logo

 

La soirée de remise des prix du Défi sportif lausannoise a lieu le mardi 8 février à 17h30. Elle tombe donc à nouveau le même soit qu'un entraînement du Footing, nous en faisant manquer deux de suite. Raymond Corbaz m'a d'ailleurs fait une remarque à ce sujet lors de la précédente soirée, en me disant que c'était dommage de manquer cet entraînement important (je ne sais pas qui lui a dit que je serais absent, mais j'ai mon idée).

 

Comme c'est ma première participation à cette remise de prix, je ne sais pas combien de temps elle va durer, mais j'imagine que commençant à 17h30, il devrait être possible de s'eclipser à 19h pour participer à l'entraînement de 19h30. A cet effet, Linda me prend au bureau et nous parquons la voiture à Montbenon, avec nos affaires de course dans le coffre.

 

Pour rappel, le Défi sportif lausannois consiste à participer à plusieurs épreuves dans des disciplines différentes, choisies parmi une liste prédéfinies. Cinq catégories sont proposées, Défi junior, Défis I, II et III et Superdéfi. Les catégories se distinguent par le nombre d'épreuves auxquelles il faut participer (de 2 à 4) et par l'effort qu'il faut fournir. Par exemple, pour la compétition "Marche Romande", il faut marcher 7 km pour le Défi junior, 10 km pour le I, 20 km pour le II, 30 km pour le III et 40 km pour le Superdéfi. Il faut noter que les temps effectués lors des épreuves ne comptent pas, et il n'y a pas de classement : pour qu'un défi soit réussi, seul importe le nombre d'épreuves effectivement terminées. A noter aussi que les épreuves choisies doivent correspondre à des catégories différentes : par exemple participer aux "20 km", au "Lausanne Marathon" et à la "Midnight Run" (ce que j'ai fait) ne compte que comme une épreuve de catégorie "course à pied".

 

L'objectif du Défi sportif, organisé par la ville de Lausanne, est d'encourager la pratique sportive des lausannois.

Nous arrivons donc à 17h20 à la salle Paderewski du casino de Montbenon, qui est déjà bien remplie. Nous y retrouvons Béatrice Pernet et nous asseyons à ses côtés. Je reconnais dans la salle quelques coureurs, mais la plupart des participants me sont inconnus. Le public cible du Défi est plus constitué de sportifs "pour le plaisir" que de compétition.

 

L'ambiance est bien différente de celle de la remise du Trophée : grande salle avec fauteuils confortables, écran de projection, visuels conçu par des graphistes, anciens (Schilt), actuels (Français, Tosato, Wuillemin) et futurs (Germont, Junod) municipaux ainsi que d'autres VIP (Bruchez). 

 

Les photos qui suivent proviennent du site du Défi.

 

defi2010 0005 

La soirée débute par la projection d'un trailer pour la Gymnaestrada qui aura lieu cet été à Lausanne. Elle sera suivie par plusieurs présentations qui reviendront sur le Défi 2010 et ses différentes courses. On apprendra que la 30ème édition des "20km" de Lausanne sera construite autour du thème du cirque. Nous avons même droit aux statistiques de participation - je n'aurai pas osé faire de même à la soirée du Trophée   .

 

defi2010 0028

 

On y constate que le Défi II est le choix de prédilection d'une bonne moitié des 303 participants de l'édition 2010. Les organisateurs étaient un peu déçus de la relativement faible participation au Défi junior.

 

L'artiste qui a réalisé les visuels du prix ainsi que du diplôme vient les présenter, tout timidement.

 

defi2010 0038

 

Des prix spéciaux sont distribués au participant le plus jeune et au plus agé (84 ans !).

 

Les présentations continuent avec celle du nouveau sponsor Merck. Je trouve personellement un peu limite de faire sponsoriser une manifestation sportive par une pharma - ils ont essayé de jouer sur le côté "santé" qui relie leur métier et le sport, mais je ne suis pas vraiement convaincu. J'imagine par contre que celà donne au Défi un budget bien plus conséquent que celui du Trophée, mais on va dire que je suis jaloux....

 

D'autres prix, dont un vélo électrique, sont tirés au sort au remis aux heureux gagnants.

 

Un spectacle de danse (que j'ai trouvé bof bof) clôture cette première partie.

defi2010 0065

 

Il est 18h30, et les présentations reprennent, avec le docteur Randin, qui parle des bienfait de la pratique sportive pour les enfants. Il répètera plusieurs fois qu'il faut "éviter que les enfants d'aujourd'hui soient les malades de demain. En partant, il reçoit son diplôme, car il fait partie du petit carré de participants ayant réussi le Superdéfi.

 

La formule 2011 du Défi est ensuite présentée.

defi2010 0072

 

Les nouveautés sont l'ajout d'une nouvelle catégorie "jeunesse" pour les moins de 12 ans (avec un choix d'épreuves plus limité que pour les autres catégories), l'arrivée d'une nouvelle discipline : la course d'orientation, qui fera l'objet d'une présentation spécifique et le nouveau visuel que vous pouvez voir ci-dessous.

 

L'objectif de ce nouvel habillage est d'être plus jeune et plus "populaire". En comparant avec l'ancien visuel (haut de la page) on constate que le coureur a été remplacé par une walkeuse, la nageuse a un physique moins typé et le casque du cycliste est plus visible.

 

Defi-Banniere-2011

 

Alors que l'heure avance, une autre présentation débute, sur la Gymnaestrada 2011, son gigantisme et toutes les manifestations qui l'entourent, avec un appel très clair pour trouver encore des bénévoles.

Nous sommes proches des 19h auxquelles nous pensions partir et nous rendons compte que ça ne la fera pas - nous décidons de renoncer à l'entraînement.

 

Une dernière remise de prix tirés aux sors (c'est une coureuse/walkeuse qui l'a gagné) et le retour des danseurs cloturent cette partie officielle qui aura duré plus d'une heure et demie.

 

Nous nous rendons ensuite dans la salle du sous-sol où nous pourrons retirer nos prix et diplômes et où le buffet aura lieu. On me distingue vers le milieu de la photo. à droite de la personne en jaune.

defi2010 0093 

Nous y retrouvons donc Béatrice, grande habituée des cocktails sportifs 

defi2010 0097

 

En plus des coureurs du Trophée ou du Footing, nous rencontrons quelques connaissances, autant surprises que nous de se retrouver ici. On nous voit de dos, Linda faisant la bise à une amie.

defi2010 0103

Les VIP sont aussi de la party.

defi2010 0105

 

Après être allé chercher mon prix, je récupère mon carnet de participation avec les marques validant les épreuves auxquelles j'ai participé. Pour ne pas avoir à le trimbaler à chaque épreuve, je l'avais laissé à l'organisation du Défi, qui l'amenait à toutes les épreuves.

 

Defi-Carnet-Out

Defi-Carnet-In

 

On voit que j'ai participé à une épreuve de niveau Défi II, trois de niveau Défi III et deux de niveau Superdéfi, qui compteront pour le Défi III, que j'ai donc obtenu, le diplôme ci-dessous le prouve.

 

Defi-Diplome

 

Je suis listé en premier, mais c'est simplement parce que je suis au début de la liste alphabétique. Les 303 sportifs ayant réussi leur défi sont listésici.

Defi-Résultat 

 

Un stand avait été organisé pour permettre l'inscription au Défi 2011. J'ai donc profité de l'occasion pour le faire. J'ai laissé le carnet de participation "nouvelle formule" à l'organisation, et ne peux donc vous le montrer ici.

 

Quant au prix, il s'agit d'un plat à fromage, que vous pouvez voir ci-dessous fermé :

 

Defi-Prix2

Et ouvert avec les accessoires :

Defi-Prix1

Ce prix est vraiment un bel objet ! Un participant m'a fait remarquer le seul inconvénient : certaines familles se retrouvent avec 3 ou 4 plats à fromage...

 

Linda, qui n'a pas participé au Défi 2010, semblait enthousiasmée par le concept, et je pense réussir à la convaincre de s'inscrire au Défi II. Robin ferait facilement le Défi Junior - reste à convaincre Tanguy.

 

Un des mes objectifs 2011 est de réussir le Superdéfi et je me rends compte qu'avec la nouvelle discipline "Course d'orientation", je pourrais scorer une épreuve en ne parcourant "que" 7 km - me permettant de faire l'impasse sur le Marathon ou les 160 km à vélo. Je me rends compte aussi que la discipline "triathlon" ne demande "que" 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course. Mes options sont donc élargies, pour autant que j'acquière les aspects techniques de la course d'orientation et/ou du triathlon. Je pourrais aussi essayer de participer au plus grand nombre d'épreuves du Superdéfi (excepté le ski de fond), mais ce n'est pas mon genre de me lancer ce genre de challenge, ou pas ....  

 

A méditer.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 17:37

Alors que 2010 vient de se terminer, prenons un instant pour tirer le bilan sportif de cette année.

 

1. Statistiques annuelles

 

Course à pied :

1'890 km, dont 332 de compétition.
163 sorties, dont 28 de compétition.

 

Le kilométrage par mois est indiqué ci-dessous.

 

Distance2010

 

On peut constater deux creux : en mai, dû à un orteil cassé et en décembre, en raison de conditions météo difficile et d'un refroidissement, On remarque aussi un pic en octobre dû au marathon et la préparation qui va avec.

 

Vélo :


1'153 km en 28 sorties.

Le kilométrage par mois est indiqué ci-dessous.

 

 

Distancevélo2010

 

Le pic de mai coincide avec la journée lausannoise du vélo et sa préparation. Celui d'août avec l'achat du vélo de course. L'arrêt depuis septembre correspond au pic de course à pied du marathon, puis l'arrivée de la saison froide.

 

2. Groupes d'épreuves

 

Défi sportif lausannois

C'est ma première participation à ce défi, qui consiste à effectuer des distances minimales dans plusieurs épreuves, dans des disciplines différentes. J'ai choisi de participer au défi niveau 3 (sur 4) , avec les épreuves suivantes :

  1. Course à pied : 20 km (de Lausanne)
  2. Marche : 30 km (Marche romande à Mézières)
  3. Vélo : 30 km VTT (Journée lausannoise)
  4. Natation : 2 km (24 heures de Lausanne)

Defi-logo

 

De plus, j'ai nagé 4 km à l'épreuve de natation et aussi couru les 42 km du marathon de Lausanne, ce qui fait que j'ai effectué deux des distances requises pour le défi niveau 4 (super défi).

 

Je tire un bilan positif de ce premier défi, parce qu'il m'a poussé à remonter sur selle. Le vélo, que j'avais complètement négligé en 2009, constitue un très bon complément à la course à pied. Il m'a permis de garder un certain niveau lors de ma fracture d'orteil en mai. C'est aussi un bon moyen d'entraîner l'endurance longue sans les désagréments et la fatigue des sorties longues de course à pied.

 

Ni la marche (effectuée en courant), ni la course n'ont nécessité d'entraînement particulier. Pour la natation, j'y suis allé un peu en touriste, n'ayant fait que trois entraînements préalables, mais je savais que je n'aurais aucun problème à tenir la distance.

 

En 2011, je vais me réinscrire, mais cette fois au super-défi. Il me faudra parcourir 40 km à la marche (objectif : 4 heures), 160 km à vélo, 4 km à la nage et 42 km en course à pied. Seuls les 160 km de vélo constituent un domaine inconnu (ma plus grande sortie a été de 110 km) et il faudra que je fasse "des bornes" au printemps pour y être à l'aise.

 

Tour du pays de Vaud

  

C'est aussi ma première participation à ce championnat, qui consiste à courir au moins quatre épreuves (dont la finale) sur cinq parmi les suivantes :

  1. St-Prex
  2. Genolier
  3. Mézières
  4. Chavornay
  5. La Sarraz (finale)

tpv et2

 

Ces courses ont eu lieu le mercredi soir, espacées d'une semaine.

 

Je tire un bilan mitigé de cette participation. J'y ai d'une part couru ma meilleure course 2010 (voir plus bas), mais d'autre part ces courses ont interféré avec les entraînements du Footing du mardi (VMA) et les courses du trophée lausannois. J'étais sur les rotules après ces 5 semaines de courses et la finale à la Sarraz s'est terminée par un grand coup de fatigue.

 

Je termine 20ème de ma catégorie sur 107 finalistes, ce qui est un résultat satisfaisant, finissant dans les premiers 20% de chacune des épreuves.

 

Je ne pense pas y participer en 2011.

 

Trophée lausannois 

 

C'est ma deuxième participation à ce championnat, qui consiste à courir au moins sept courses sur treize possibles. Ces courses sont espacées sur l'année, avec au plus deux courses dans un même mois.

 

Banderole4

 

En 2009, le trophée comportait douze courses, et je les avais toutes faites. En 2010, j'en ai couru douze sur treize, ayant dû faire l'impasse sur la course de Bussigny, en raison d'une fête de famille en Valais le même jour. Ceci me permet quand même d'obtenir le challenge BCV, grâce au nouveau réglement qui l'attribue à ceux qui ont effectué douze courses ou plus.

 

Je termine 12ème de ma catégorie sur 65 inscrits, avec 3404 points. Ceci correspond à un classement moyen de 14ème aux sept meilleures courses. En 2009, j'avais aussi terminé 12ème (sur 57), avec 3387 points (17ème en moyenne). Malgré que je finisse au même rang qu'en 2009, j'ai progressé au nombre de points et "dépassé" le concurrent qui était devant moi en 2009. Ce classement reste tout de même "aléatoire", car des onze coureurs devant moins, seuls six sont les mêmes qu'en 2009, donc cela dépend beaucoup de qui est inscrit ou pas.

 

La course de Bussigny, que j'ai manquée, a rapporté beaucoup de points qui comptaient double, et j'étais un peu frustré qu'elle manque à mon palmarès, plusieurs de mes concurrents en ayant profité pour faire le plein de points. La course du Talent a été décisive, étant trois coureurs ex-aequo au départ. La faible participation à la dernière course de Prilly m'a permis de récupérer les points "manqués" à Bussigny.

 

Je fais depuis cette année partie de l'organisation du trophée, pour la partie technique d'établissement des classements. Le bilan en est globalement positif. J'ai mis au point des outils qui sont maintenant rodés et malgré quelques petites erreurs ponctuelles, je pense que les résultats ont été publiés plus rapidement qu'en 2009 et avec une meillleure précision.

 

En 2011, je vais à nouveau participer au trophée, en essayant de marquer plus de points, et, qui sait, grignoter une place ou deux.

 

3. Courses 2010

 

Le tableau suivant donne des statistiques sur les 28 courses auxquelles j'ai participé en 2010.

 

La colonne "allure" donne l'allure moyenne au kilomètre en minutes. Les distances sont celles mesurées, pas celles annoncées par les organisateurs, car elles diffèrent parfois de plusieurs centaines de mètres. La colonne "M40%" indique ma position relative dans le classement des hommes 40-50 ans. La colonne "M%" indique ma position relative dans le classement général des hommes.

 

Les couleurs indiquent la performance relative des courses : du vert (meilleure) au rouge (pire) en passant par le jaune-orange (moyen).

 

 Stats2010

 

Un premier constat est que mes classements relatifs les meilleurs sont dans les grandes courses populaires (20km, Morat, Marathon. Midnight et TpV). Paradoxalement, le plateau est plus relevé sur les petites courses régionales. Autre paradoxe, Prilly où j'ai bien couru, mais ai obtenu un des plus mauvais classements relatifs. La raison en est, je pense, que c'était la dernière course du trophée lausannois et quelques cadors ont été forcés d'y participer pour avoir leur nombre minimal de courses.

 

Ma course la plus rapide est celle de Lutry - pas de miracle, c'est la seule course plate sur terrain dur. Sans la fatigue du TpV, je pense que j'aurais pu froler les 4 min / km. De très bonnes moyennes aussi à Bambi, Renens et Genolier.

La plus lente est la course de Vaulion - en plus d'un gros coup pompe qui m'a fait marcher au premier tiers, j'ai couru au ralenti sur une partie du tracé très escarpé pour ne pas me blesser. Je suis aussi au dessus des 5 min/km pour la course de Thierrens, mais celle-ci a un gros dénivellé. A Sauvabelin et Pully, j'affiche des allures similaires à celle du marathon : en cause mon orteil cassé.

 

Top 5

Mes cinq meilleures courses, la meilleure en premier.

  1. Genolier : Sans que je m'y attende, j'avais une pêche incroyable lors de cette course et j'ai pu tenir chaque montée et relancer après, avec l'impression que tout était possible.
  2. Marathon de Lausanne : Après la catastrophe de 2004, j'était un peu inquiet. Sans avoir suivi de plan vraiment formalisé, j'ai participé aux entraînements spécifiques du Footing ainsi que quelques entraînements du programme de Linda. J'ai bien dépassé mon objectif de 3h30, et ce sans vraiment souffrir et en finissant les 500 derniers mètres au sprint. Et pas besoin d'aller au bout du monde pour réussir un marathon.
  3. Bambi : Je suis parti a un bon rythme, laissant quelques adversaires direct partir devant. Je les ai rattrapé en fin de course, et j'ai eu l'énergie pour les tenir à distance lors de la montée et du sprint final.
  4. Renens : Un parcours rapide avec quelques montées pour faire la différence. Une course que j'ai bien aimée et bien gérée.
  5. En ex-aequo : Talent : j'ai pris le dessus sur deux autres concurrents ex-aequo au classement du trophée; Lutry : ça va toujours aussi vite; Moudon-Thierrens : la seule course de "côte", j'ai réussi à sprinter (à l'insu de mon plein-gré) à la dernière montée

Bottom 5

Mes cinq pires courses, la pire en dernier.

  1. En ex-aequo : Chavornay : plus de jus après quatre courses du TpV; Chavannes : crevé après le premier tour, ai marché à la montée sur les deux derniers tours
  2. Ronge-Talons : Chemin étroit, pas possible de dépasser, forêt obscure, pas de vue, risque de se tordre une cheville à chaque pas.
  3. Pully : Pas possible de foncer aux descentes à cause de mon orteil cassé, marché aux montées des deux derniers tours.
  4. La Sarraz : Complètement lessivé après cinq courses du TpV, les derniers kilomètres à la ramasse.
  5. En ex-aequo : Kerzers et Morat-Fribourg : les "classiques" fribourgeoises : beaucoup de kilomètres et de stress pour s'y rendre et s'y parquer, aucun plaisir à y courir. Je suis complètement imperméable à la notion "d'ambiance" de telles courses, et y ai plutôt subi la foule stressante et étouffante. Indépendamment de ceci, je n'ai rien trouvé de particulièrement motivant aux parcours et ai plutôt souffert : marché à la grande montée de Kerzers, à la ramasse sur les trois derniers kilomètres de MF. Le seul point positif de ces deux courses a été de me faire prendre conscience que je devais m'entraîner en endurance pour les grandes courses qui suivaient : les 20 km et le marathon de Lausanne.

Il y a trois courses auxquelles j'ai participé en 2009 mais pas en 2010 : Bussigny, déjà citée plus haut, Froideville, qui tombait le même jour que Bussigny, et Vulliens, pour laquelle nous n'avions plus de motiviation, juste après le TpV et Lutry.   

 

 4.Bilan 2010

 

Mon bilan de 2010 est plutôt positif. J'ai pratiqué d'autres sports que la course à pied, ce qui m'a permis de varier les activités et voir d'autres paysages. J'ai globalement amélioré mes résultats par rapport à 2009, ce qui est principalement dû au volume d'entraînement plus élevé. 

 

En février, je me suis inscrit au Footing Club, ce qui m'a d'une part permis de progresser avec des entraînements bien structurés et réguliers, et d'autre part m'a donné l'occasion de dialoguer avec d'autres coureurs - meilleurs et moins bons que moi - m'apprenant beaucoup sur cette discipline.

 

Le seul point négatif est le nombre de course trop important - difficile d'être motivé pour chaque compétition quand elles se succèdent à un rythme effréné. Le fait de cotoyer beaucoup de coureurs amène une certaine surenchère - on a l'impression d'être isolé si l'on ne s'inscrit pas aux courses où "tout le monde va".

 

 

 5.Objectifs 2011

 

L'objectif en 2011 sera de privilégier la qualité à la quantité.

  1. Sierre-Zinal - Objectif majeur
  2. Trophée lausannois - Toutes les courses, éventuellement sans Bussigny (fête de famille)
  3. Défi sportif (super défi) - Y compris le marathon de Lausanne, qui sera un objectif principal
  4. Autres courses lausannoises - 20 km, Sauvabelin, Midnight run.

Dans les "non-objectifs" : pas de marathon à l'étranger, pas de classique à la Kerzers, Morat-Fribourg ou Escalade, pas de Tour du pays de Vaud. Ceci dépend évidemment aussi des choix de Linda et des pressions du Footing Club et des autres coureurs...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article
4 septembre 2010 6 04 /09 /septembre /2010 22:13

27ème Course pédestre - La foulée Bussigny - TL 9
Bussigny-logo.jpg

 

2ème Course "Le Cacatchoux" de Froideville

Froideville-logo.jpg

Lieu Bussigny Heure de Départ 04.09.2010 14:30:00
Catégorie Course Infos course
Distance 11.7 kilomètres Dénivelé + Dénivelé -
Durée Totale Activité Pause
Allure Moy.   Allure Max. Allure Min.
Météo 24 °C Google Earth  
Equipement    
Classement Trophée lausannois : 7ème/65

 


Une fois n'est pas coutume, c'est un CR de courses auxquelles je n'ai pas participé je rédige.... En effet, depuis notre première participation au trophée lausannois début 2009, c'est la première course que nous manquons. Ceci est dû à un conflit de date avec une fête de famille annuelle qui malheureusement se tient le même jour. En 2009, nous avions renoncé à aller à cette fête, mais cette année, nous avons révisé nos priorités et choisi de faire l'impasse sur la course de Bussigny.

 

Cette course comptait double et a eu un nombre de participants relativement limité. C'est donc pour moi une relativement mauvaise affaire de ne pas y avoir participé, puisqu'au classement général du trophée je rétrograde de la 3ème à la 7ème place, avec le 8ème qui me talonne de 3 petits points. J'ai calculé que si j'avais couru cette année en faisant le même temps qu'en 2009, je serais 6ème au trophée avec 28 points de plus. Mais enfin, il reste 4 courses, avec plein d'occasions de grapiller encore quelques points, surtout après les résultats encourageants du TPV.

Quant à la course de Froideville, à laquelle nous avions participé en 2009, ses organisateurs ont choisi de la programmer le même jour et presqu'à la même heure que celle de Bussigny (qui existe depuis de nombreuses années) . C'est un peu dommage que deux courses intéressantes dans la région lausannoise ne soient pas capables de se coordonner, forçant les coureurs à en choisir l'une ou l'autre, au détriment des deux.

Presse

TL09-Bussigny-24H-10-08-31

24 heures du 31.08.2010

TL09-Bussigny-24H-10-09-04-05

24 heures du 4-5.09.2010

 Froideville-24H-10-09-02

24 heures du 2.09.2010

Partager cet article

Repost 0
Published by Bob le coureur - dans Divers
commenter cet article

Garmin Connect

Retrouvez toute mes sorties sur Garmin Connect Garmin Connect

(Un compte Garmin Connect est requis)

Recherche

Catégories

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -